La vie affective et les émotions

Devenir parents

Devenir parents représente une transition majeure de l’existence qui entraîne de profonds bouleversements pour la femme, l’homme et le couple. Joie, tristesse, appréhension, une naissance peut susciter certaines attentes et des sentiments contraires. A la responsabilité d’avoir un être dépendant entre vos mains, s’ajoute une fatigue importante, liée à la grossesse, à l’accouchement et aux nuits plus courtes. Un temps d’adaptation est inévitable pour concilier les besoins et les attentes de toute la famille.

La dépression périnatale

Elle peut apparaître déjà pendant la grossesse ou dans l’année qui suit l’accouchement. Environ 13% des mères souffrent de dépression périnatale. Une détection de la dépression périnatale est importante pour prévenir les conséquences sur la grossesse, le lien mère-enfant et le couple.
Plus d’informations

Rester unis

L’arrivée d’un enfant enrichit le couple, mais peut aussi le mettre en péril. Un nombre croissant de séparations intervient autour de la naissance. C’est pourquoi il est indispensable de communiquer, d’être à l’écoute des besoins et des limites de chacun, de se soutenir, de faire preuve de souplesse, de créativité et d’entretenir votre sexualité. Si vous vous posez des questions ou avez besoin d’aide, prenez contact avec un professionnel.

Si vous menez votre grossesse seule, nous vous conseillons de trouver dans votre entourage une personne de confiance pour vous accompagner et vous soutenir.

Avoir confiance

Aujourd’hui, en raison de la large palette de cours ou d’articles destinés aux futurs parents, il paraît plus aisé de se préparer à l’arrivée d’un bébé. Mais est-on jamais prêt ? Un bébé amène avec lui tellement de surprises qu’il est souhaitable d’accepter l’idée de ne pas tout connaître de cette expérience. Un enfant n’a pas besoin de parents parfaits, mais de parents « suffisamment bons », capables de s’adapter à lui, dans ses particularités et ses imperfections.

Consultation Couples et familles : +41 (0)22 372 33 01

Devenir père

Devenir père est sans doute plus abstrait pour l’homme, puisqu’il ne porte pas l’enfant. Mais il est aussi traversé par toutes sortes d’émotions et se questionne quant à son nouveau rôle.

Les futurs pères sont toujours plus sollicités. On attend d’eux qu’ils s’investissent dans la grossesse et l’accouchement de leur compagne. Il est vrai que leur présence aux visites médicales est un soutien pour la mère et favorise l’attachement au bébé. Toutefois, tous les hommes ne se sentent pas à l’aise. Il est alors essentiel
d’en discuter en couple et de respecter les sensibilités.

L’amour et la sexualité

Pendant la grossesse, le désir sexuel varie selon les femmes, le stade de la grossesse, les inconforts rencontrés (fatigue, nausées, prise de poids, etc.). Le corps change et le regard sur lui aussi. Certaines femmes se montrent physiquement distantes de leur partenaire, ce qui peut être déstabilisant. Sur le plan émotionnel aussi, toutes ces transformations peuvent augmenter la sensibilité et influencer la libido. La communication est alors essentielle.

Des rapports sexuels sans danger

Certains pères craignent de faire mal à leur partenaire ou au bébé. Pourtant, les relations sexuelles sont sans risque durant la grossesse, sauf en cas de contre-indications du médecin. Ni l’orgasme ni la pénétration ne provoquent fausse-couche ou accouchement prématuré.

En fin de grossesse, le bébé prend plus de place, ce qui peut nécessiter des adaptations. Certains couples privilégient davantage la tendresse.

En savoir +
La Maternité dispose d’une unité de périnatalité pour les patientes à risque en raison de leur contexte psychosocial
ou émotionnel. Le suivi de ces grossesses nécessite un accompagnement personnalisé et pluridisciplinaire afin
de préparer au mieux la venue de l’enfant.

Dernière mise à jour : 11/02/2019