La grossesse au quotidien

La grossesse n’est pas une maladie. Cependant, quelques aménagements sont nécessaires pour qu’elle se déroule le mieux possible.

De l’activité physique

Nous vous conseillons de continuer à avoir une activité physique régulière. Privilégiez les activités douces (natation, marche, par exemple) et évitez celles comportant des risques de chute ainsi que les sports violents. Prenez conseil auprès de votre médecin ou votre sage-femme.

Une alimentation saine

Durant la grossesse, les besoins énergétiques sont légèrement accrus. Il ne s’agit donc pas de manger deux fois plus, mais deux fois mieux, pour votre santé et celle de votre bébé. Les apports en vitamines et en sels minéraux doivent quant à eux être augmentés.

Tous ces besoins sont, en principe, couverts par une alimentation variée et équilibrée :

  • Faites la part belle aux fruits et légumes (au minimum « cinq par jour »).
  • Privilégiez les aliments riches en fer : viande, oeufs, aliments à base de céréales complètes, légumineuses (pois chiches, lentilles, haricots secs), fruits à coque, certains légumes (épinards, brocolis).
  • Privilégiez les aliments riches en iode (poisson, oeufs, fromage, fruits secs, aliments contenant du sel iodé) et en acide gras oméga-3 (poissons gras, noix, huiles de colza), utiles pour le développement de votre bébé.
  • Buvez suffisamment (entre 1,5 et 2 litres par jour), de préférence de l’eau ou des boissons pas ou peu sucrées.
  • Consommez avec modération les boissons à base de caféine (café, thé, sodas, etc.).

En cas de surpoids, la prise de poids durant la grossesse doit être particulièrement contrôlée. Demandez un rendez-vous à la consultation Contrepoids Maternité pour un suivi personnalisé et pluridisciplinaire (+41 (0)22 372 97 16).

ATTENTION
La prise de compléments alimentaires ne doit pas être systématique, mais discutée avec votre médecin ou votre sage-femme. Des préparations spéciales pour les femmes enceintes existent.

Prévention des risques alimentaires

Observez quelques précautions alimentaires afin de vous prémunir contre les intoxications alimentaires et les affections potentiellement dangereuses pour votre bébé (toxoplasmose, listériose).

Lorsque vous mangez en dehors de chez vous, assurez-vous que la salade, les fruits et les légumes crus ont été soigneusement lavés. En cas de doute, renoncez-y. Par ailleurs, évitez si possible les aliments pré-cuisinés. Ne les réchauffez pas plus d’une fois.

Aliments à éviter

  • Le lait cru ou non pasteurisé et produits qui en contiennent.
  • Les fromages à pâte molle non pasteurisés; la féta et les fromages à pâte persillée (ou bleus, p. ex. le gorgonzola).
  • Les oeufs crus et préparations qui en contiennent (tiramisu, mayonnaise-maison).
  • La viande et les poissons crus ou mal cuits (carpaccio, tartare).
  • Les crudités mal nettoyées.
  • Le gibier.
  • Les boissons énergisantes.
  • Les boissons à base de quinine (tonic, bitter lemon).
  • L’alcool.

Protégez votre peau

Durant la grossesse, votre peau est plus sensible au soleil. Appliquez une crème solaire à indice de protection élevée, surtout sur le visage, pour éviter l’apparition de taches cutanées ou « masque de grossesse ». Ombre, lunettes de soleil et chapeau sont toujours de rigueur.

Prenez soin de vos dents

Brossez soigneusement vos dents. Vos gencives sont plus sensibles et peuvent saigner. N’hésitez pas à consulter votre dentiste en cas de souci. Des traitements sont possibles durant la grossesse.

Se déplacer au quotidien

Marcher est bon pour votre santé et celle de votre bébé. A vélo et en scooter, nous vous recommandons le port du casque. En voiture, votre ceinture de sécurité doit toujours être attachée. Veillez à ce que la ceinture abdominale soit placée sous votre ventre.

Vous désirez partir en voyage ?

  • Demandez conseil à votre gynécologue ou à votre sage-femme.
  • Prévoyez votre pharmacie de voyage avec des médicaments compatibles avec la grossesse.
  • Renseignez-vous sur les conditions sanitaires et possibilités d’accès aux soins sur place.
  • Assurez-vous que votre assurance couvre les problèmes liés à la grossesse à l’étranger.
  • Ne voyagez pas seule.

Voyager enceinte

Être enceinte et voyager n’est pas incompatible si vous prenez les précautions adéquates. Avant de planifier un voyage, consultez votre gynécologue ou votre sage-femme afin d’exclure toute contre-indication et de discuter de mesures préventives (port de bas de contention, hydratation, etc.). Au-delà de 7 mois de grossesse, les grands voyages peuvent être déconseillés. De plus, le poids du bébé peut rendre les déplacements plus difficiles.

Destinations lointaines

La grossesse n’est certainement pas le meilleur moment pour faire le tour du monde ou partir vers des destinations lointaines. Les conditions de santé et de sécurité ne sont pas toujours appropriées à l’étranger. De plus, certains vaccins obligatoires et traitements sont déconseillés, voire contre-indiqués durant la grossesse.

Prendre l’avion

Les compagnies aériennes exigent parfois un certificat médical indiquant le stade de la grossesse et l’absence de contre-indications à voyager en avion. Pour éviter les risques de thrombose (caillot de sang), hydratez-vous bien, levez-vous régulièrement et portez des bas de contention si nécessaire. Pour les vols excédant deux heures, choisissez un siège côté couloir afin de pouvoir déambuler librement durant le vol.

En fin de grossesse, certaines autorités douanières refusent même les femmes enceintes à bord. Renseignez-vous avant de réserver vos billets.

ATTENTION
Evitez la haute montagne (au-delà de 2000-2500 mètres d’altitude) et les dénivellations extrêmes d’autant plus si vous présentez un facteur de risque (asthme, insuffisance cardiaque, hypertension artérielle).

EN SAVOIR +
Le guide J’ai envie de comprendre ma grossesse, par Elodie Lavigne et Pr Olivier Irion (Editions Planète Santé, 2016) accompagne la femme enceinte en l’informant de ce qui se passe dans son corps et dans sa tête durant ces neuf mois.

Dernière mise à jour : 11/02/2019