Le sommeil

Le sommeil est essentiel dans la vie d’un enfant. Chacun a un rythme et des besoins propres. Il est important de les respecter afin de favoriser sa croissance et son bon développement.

Connaître ses besoins

A la naissance, votre bébé ne fait pas la différence entre le jour et la nuit. Il dort selon ses besoins et se réveille lorsqu’il a faim. Il alterne des périodes de sommeil allant de deux heures à quatre heures voire plus et passe par différentes phases (somnolence, sommeil calme, agité). Il se peut que votre bébé grimace, sourie ou pleure pendant son sommeil, ne le réveillez pas. Même si ses horaires ne correspondent pas aux vôtres, il convient de vous y adapter, dans un premier temps du moins. Peu à peu, il commence à faire la différence entre le jour et la nuit. Aidez-le en instaurant, à partir de quatre mois, un rituel du coucher. Apprenez-lui à s’endormir seul afin de faciliter son endormissement en votre absence.

En cas de questions ou de problèmes de sommeil, ne lui administrez en aucun cas de médicaments, mais parlez-en au pédiatre.

Les besoins de sommeil

La première semaine : le bébé dort environ 20 heures sur 24 heures.
 
De 0 à 3 mois: de 16h à 19h/jour
De 4 à 5 mois: de 16h à 17h/jour
De 6 à 8 mois: de 15h à 16h/jour
De 9 à 12 mois: de 14h à 15h/jour.
 
Gardez à l’esprit que les besoins et les rythmes restent très individuels. Il y a des petits et des gros dormeurs.

Le «bedsharing»

Le «bedsharing », qui consiste à partager son lit avec son bébé, est une pratique dangereuse en raison du risque accru de mort subite du nourrisson. Elle expose en effet le bébé à un excès de chaleur, à l’air expiré par ses parents, à l’encombrement de ses voies respiratoires par une couverture ou un duvet, au risque d’étouffement si son parent se retourne et à une chute du lit. C’est pourquoi la Société suisse de pédiatrie invite les parents à y renoncer.

Le «cododo»

Le lieu de couchage le plus sûr pour le nourrisson est son propre lit, si possible dans votre chambre à coucher durant les premiers mois. Les lits «cododo», accrochés au lit parental, sont une alternative raisonnable.

Dernière mise à jour : 11/04/2019