Visites virtuelles

  • Ablation de la vésicule, hernie inguinale, côlon… Toujours plus pratiquée, cette technique chirurgicale conjugue une sécurité maximale avec un temps de récupération minimal. La petite taille des incisions (0,5 à 1 cm) réduit le risque d'infection et optimise le résultat esthétique.

  • Centre de référence suisse pour les épilepsies difficiles à traiter et leur évaluation préchirurgicale, les HUG disposent d’une nouvelle unité, composée de quatre chambres, où sont effectués une batterie d’examens avant une éventuelle intervention.

  • Faible irradiation, haute qualité des images, reconstruction 3D : trois excellentes raisons qui propulsent EOS au rang d’appareil de radiologie exceptionnel. Ses fonctions ? Détecter une scoliose, des déformations du bassin ou encore des problèmes d’axes des membres inférieurs.

  • La plus grande maternité de Suisse – 4127 naissances en 2013 – compte depuis l’an dernier huit nouvelles salles d’accouchement, dont deux dites « nature ». Pour le confort des mamans : lianes, ballon et baignoire sont à disposition.

  • Confort, intimité et haute technologie pour les patients. Vision panoramique et ergonomie pour le personnel médico-soignant. La nouvelle installation d’ostéodensitométrie des HUG, composée de deux machines identiques en parallèle, réalise des examens ultraprécis nécessaires au diagnostic et au suivi de l’ostéoporose.

  • La plus grande Maternité de Suisse dispose, depuis novembre 2012, de nouvelles urgences gynéco-obstétricales, réunies en un seul lieu. Elle compte aussi, depuis mars 2013, huit nouvelles salles d’accouchement, dont deux dites « nature », alliant confort et équipements high-tech, ainsi que quatre blocs opératoires offrant une technologie dernier cri.

  • Pour traiter efficacement les cancers, le service de radio-oncologie dispose d’un accélérateur linéaire de dernière génération. Cet équipement de pointe assure une irradiation de grande précision, notamment pour la radiochirurgie des tumeurs cérébrales, réduisant le risque de toucher les tissus sains avoisinants.

  • Installé en mars 2013 dans le service de médecine nucléaire, le nouveau scanner SPECT/CT est rapide et performant. Il combine deux technologies de pointe pour produire, en un seul passage, une vue en 3D du corps et une image de l’activité cellulaire. La superposition des deux permet au médecin de poser un diagnostic plus précis.

  • Utilisé dans le traitement de maladies, ici la scoliose chez un enfant, le système de navigation en 3D garantit un très haut degré de sécurité. L’orientation des instruments et implants dans les trois plans de l’espace s’appuie sur l’imagerie par CT-scan.

  • La digitalisation de la radiologie des urgences, c’est tout bénéfice pour les patients : temps d’examen plus court, dose de rayonnement plus faible et images de meilleure qualité. Les trois nouvelles salles de radiologie équipées en technologie numérique directe ont ouvert en avril 2013.

Pages