Bilan urodynamique

Vous avez été adressée à l’unité de périnéologie pour un problème du plancher pelvien (incontinence urinaire, prolapsus génital). Cette page a pour but de vous expliquer en quoi consistent les tests évaluant avec précision le fonctionnement de votre vessie et de votre sphincter urinaire. Ils sont généralement effectués avant une chirurgie ou dans les cas complexes nécessitant des données supplémentaires.

Qu’est-ce qu’un bilan urodynamique ?

Il s’agit d’un ensemble de tests qui enregistrent des volumes, des pressions et des débits afin de mieux comprendre le fonctionnement de votre vessie et du sphincter de votre urètre (muscle qui permet le contrôle sur l’action d’uriner).

Le bilan urodynamique est recommandé dans les situations suivantes :

  • avant d’être opérée d’une incontinence urinaire, d’un prolapsus des organes génitaux ou en cas d’échec d’un traitement antérieur
  • pour évaluer les causes de l’incontinence urinaire
  • pour analyser les problèmes de fonctionnement de la vessie.

Anatomie

anatomie plancher pelvien

Le plancher pelvien est un ensemble de muscles, de tissus et de ligaments situés dans la zone du petit bassin sur lesquels reposent des organes (vessie en avant, utérus au milieu, intestin en arrière). Il est traversé par des canaux: l’urètre en avant, le vagin au milieu et l’anus en arrière. Son rôle est de contrôler l’ouverture de l’urètre, de l’anus et du vagin, mais aussi d’éviter la descente des organes, appelé un prolapsus.

Déroulement du bilan

Avant votre rendez-vous

Si vous prenez un médicament contre la vessie hyperactive (Détrusitol ®, Vésicare ®, Toviaz ®, Betmiga ®, Spasmo-Urgénine ®, Ditropan ®, patch Kentera ®, Emselex ®), arrêtez le traitement trois semaines avant l’examen.

Test à l’arrivée

L’équipe vérifie d’abord que vous n’avez pas d’infection urinaire, car celle-ci fausse les résultats du bilan. Pour cela, un test rapide à bandelette est effectué à votre arrivée. En cas d’infection urinaire, l’examen est reporté.

Comment vous préparer ?

  • Vous n’avez pas besoin d’être à jeun.
  • Abstenez-vous, si possible, d’aller uriner une heure avant l’examen.
  • Signalez l’ensemble des médicaments que vous prenez, certains pouvant modifier les résultats de l’examen, et munissez-vous d’une liste de ceux-ci.
  • Indiquez si vous souffrez d’une allergie ou êtes porteuse d’une valve cardiaque artificielle.

+ INFO
Si vous avez des difficultés avec le français, signalez-le au secrétariat lors de la prise de rendez-vous afin que la présence d’un interprète, spécialement formé à l’entretien médical bilingue, soit organisée.

Quels sont les étapes de l’examen ?

Il est réalisé par une infirmière et un médecin spécialisés dans le domaine de l’urogynécologie. Votre collaboration est indispensable lors des différentes étapes de l’examen : des efforts de poussée et de toux vous sont demandés. Prévoyez environ une heure.

Le bilan urodynamique comporte trois parties :

  • La cystomanométrie
    Elle consiste à remplir la vessie, explorer la perception des besoins et le comportement de votre vessie lors de son remplissage. L’examen se réalise en position semi-assise. Il nécessite de mettre en place deux sondes de mesure très fines: une dans la vessie et une autre dans le rectum.
    Comme le passage des sondes peut être désagréable et entraîne une gêne. Il est important de vous décontracter au maximum et de nous signaler vos sensations (besoin léger d’uriner, besoin normal, envie urgente). Nous restons à votre écoute durant toute la durée de l’examen.
  • La profilométrie urétrale
    Elle consiste à analyser le fonctionnement de votre sphincter urétral. La sonde est retirée progressivement: détendez-vous le plus possible, ne parlez pas et ne bougez pas durant cette deuxième période.
  • La débimétrie
    Il s’agit d’uriner sur une chaise, ressemblant à des toilettes, qui enregistre la force de votre jet, sa régularité et le volume uriné.
    En complément, une échographie de votre périnée et/ou de votre sphincter anal, ainsi qu‘une cystoscopie (examen qui visualise la paroi interne de la vessie au moyen d’un tube optique) peuvent également être réalisées durant le bilan. A la fin de celui-ci, le médecin vous donne les résultats et précise l’option thérapeu - tique la plus adaptée si nécessaire.

Que faire après les examens ?

Le passage de la sonde peut irriter l’urètre et votre vessie. Vous pouvez ressentir de la gène lorsque vous urinerez le jour et le lendemain de l’examen. Pour éviter ces inconvénients, nous vous recommandons de boire beaucoup pendant cette période pour bien «laver la vessie» (1,5 l à 2 l/jour).

Si vous ressentez des brûlures en urinant et présentez des besoins d’uriner très fréquents durant les jours qui suivent, consultez votre médecin ou allez aux urgences de gynécologie et d’obstétrique. En effet, une infection urinaire peut exceptionnellement survenir. Si tel est le cas, un traitement d’antibiotiques vous sera prescrit.

Informations pratiques

Contact
Tél : 022 372 41 97
Secrétariat : lundi, mardi, jeudi et vendredi: de 8h30 à 12h

Facturation
Le bilan urodynamique est remboursé dans les prestations de base de l’assurance maladie (LAMal) sous déduction de la franchise et de la participation (10% des frais à charge).

Service de gynécologie
Unité de périnéologie

Accès
Tram 12 et 18, arrêt «Augustins»
Bus 35, arrêt «Maternité-Pédiatrie»

Télécharger la brochure
Bilan urodynamique. Dés réponses à vos questions

< RETOUR

Dernière mise à jour : 02/08/2019