Formation par simulation

Le service de gynécologie a développé un important programme de simulation pour la formation des médecins, des chirurgiens et des équipes soignantes. Tous peuvent ainsi acquérir une pratique standardisée, régulière et répétée de situations rares ou complexes.

Tout en apprenant le travail en équipe, inspirée de modèles développés dans l’aviation civile, cette méthode pédagogique constitue aujourd’hui un outil essentiel pour l’amélioration continue de la qualité des soins et la sécurité des patientes. Les études montrent qu’elle étoffe les connaissances théoriques, améliore les gestes techniques et renforce la communication interprofessionnelle. 

Des simulations proches de la réalité 

En gynécologie, les équipes médico-soignantes exercent notamment des interventions techniques d’endoscopie moderne, comme la laparoscopie et l’hystéroscopie. Elles travaillent sur « Pelvi trainer » ou « LapSim » (en réalité virtuelle) qui reproduisent l’anatomie du corps féminin. Nos chirurgiens s'entrainent à réaliser des gestes complexes sur un mannequin. Ils acquièrent ainsi tout la maîtrise exigée par une chirurgie de pointe et d'extrême précision. 

Des simulations avec des patientes standardisées

Le service de gynécologie a également mis en place un programme de formation en gynécologie ambulatoire. Celui-ci a pour objectif de familiariser les nouveaux internes aux situations complexes. L'accent est notamment mis sur les examens cliniques, la communication, la prise en charge, l’administratif et l’aspect juridique. Pour ce faire, les équipes effectuent des jeux de rôle avec des patientes simulées 2 à 3 fois par année.

La formation se déroule sur la base de trois situations cliniques courantes, avec une patiente standardisée formée par le centre interprofessionel de simulation (CIS) :

  • Agression sexuelle
  • Annonce d’une mauvaise nouvelle
  • Consultation avec une adolescente
Dernière mise à jour : 24/08/2017