Comment adapter votre alimentation ?

En faisant attention à ce que vous mangez, vous pouvez ralentir la dégradation de vos reins. Il est important d’adapter votre régime alimentaire en fonction du degré de sévérité de votre insuffisance rénale chronique et de vos résultats sanguins.

En respectant la quantité de protéines conseillée

Les protéines se trouvent surtout dans la viande, le poisson, les œufs et les produits laitiers ainsi que, en plus faible quantité, dans d’autres aliments. Elles jouent un rôle essentiel dans l’entretien des muscles, la solidité du squelette et la défense contre les infections. Il est primordial de maintenir un équilibre alimentaire tout en préservant vos reins. Une consultation diététique est vivement conseillée afin de vous aider à adapter vos rations protéiques selon le degré de l’atteinte de vos reins.

Attention, ne supprimez pas totalement vos sources de protéines, car un déficit provoquerait une perte musculaire, une augmentation de votre fatigue et une perte d’autonomie en lien avec une malnutrition.

En contrôlant les boissons et le sel

Les apports de liquide et de sel peuvent augmenter votre hypertension artérielle et provoquer des œdèmes. Vous buvez normalement, c’est-à-dire 1,5 à 2 litres d’eau par jour. Vous limitez votre consommation de sel à 4-6 g par jour.
Astuce: supprimez le sel de cuisson, réduisez les aliments riches en sel et «oubliez» la salière.

En cas d’hypertension artérielle, il est conseillé de diminuer cet apport à 4 g/jour.
Astuce: limitez les aliments riches en sel (tels que charcuteries, conserves, plats cuisinés, crustacés, fromages, bouillons cubes, Cenovis).

N’hésitez pas à consulter une diététicienne qui vous donnera les conseils nutritionnels les mieux adaptés à votre situation.

 

En limitant vos apports en potassium si besoin

L’apport doit être adapté selon la valeur sanguine, car un excès en potassium peut entraîner des troubles cardiaques.

En limitant vos apports en potassium si besoin

En limitant vos apports en phosphore si besoin L’apport doit être surveillé, car une augmentation du phosphore dans le sang entraîne des démangeaisons, des troubles osseux et favorise les calcifications des vaisseaux.

aliments-le-plus-riches-en-phosphore

En veillant au calcium et au fer

En cas de carence en calcium et en fer, l’alimentation ne suffit habituellement pas à les couvrir. Il est nécessaire de recourir à un traitement médicamenteux ou à des suppléments.