Les suites de l’anesthésie

Comment se déroule le réveil ?

Lors d’une anesthésie générale, l’arrêt des médicaments anesthésiques provoque le réveil. Vous reprenez progressivement connaissance, puis êtes admis et surveillé de manière continue dans une salle de surveillance post-interventionnelle (salle de « réveil » ou soins intensifs). En cas de sédation ou d’analgo-sédation, l’anesthésiste décide de la nécessité ou non d’un passage en salle de surveillance postinterventionnelle.

Aurai-je mal après l’intervention ?

Le moins possible. Il existe aujourd’hui de nombreux moyens de soulager la douleur postopératoire. Les équipes d’anesthésie, de chirurgie et soignantes, débutent votre traitement contre la douleur pendant l’anesthésie et l’adaptent durant toute la période postopératoire.

Pourquoi est-ce important d’exprimer sa douleur ?

La perception de la douleur est propre à chaque individu. Vous signalez et évaluez vous-même votre niveau de douleur à l’aide d’une réglette graduée. Exprimez toute douleur, même faible, sans tarder, ainsi, nous anticipons et adaptons au mieux votre traitement.

Pourquoi faut-il traiter la douleur ?

Un traitement efficace permet de se lever, de respirer profondément et de tousser sans gêne, diminuant ainsi les complications postopératoires et accélérant la convalescence.

Qu’en est-il des nausées et des vomissements ?

Ils peuvent survenir après une anesthésie. Il existe des médicaments très efficaces pour les soulager. Signalez-les nous dès leur survenue.

Souvenez-vous : douleur et nausées exprimées = traitement administré = soulagement assuré.