Comment se déroulent-elles ?

Vous recevez une anesthésie sur mesure pratiquée par des médecins et infirmiers spécialisés. Avant votre arrivée au bloc, un médicament contre l’anxiété peut vous être proposé.

La prise en charge anesthésique débute par la mise en place des dispositifs de surveillance des fonctions vitales :

  • Coeur : des patchs reliés à un écran sont collés sur la poitrine.
  • Tension artérielle : un brassard est placé autour d’un bras.
  • Respiration : un capteur est posé au bout d’un doigt.

Une perfusion intraveineuse (goutte-à-goutte) est posée afin d’administrer si nécessaire des médicaments durant l’opération.

Afin de réaliser l’anesthésie dans les meilleures conditions, votre participation active est nécessaire : n’hésitez pas à nous signaler toute douleur. Après injection des anesthésiques locaux, la partie inférieure de votre corps présente des «fourmillements», devient lourde et progressivement insensible.

Pendant l’intervention, en plus de cette anesthésie ciblée sur la partie opérée, en fonction de l’opération ou selon votre choix, il peut vous être proposé de :

  • Rester éveillé et, éventuellement, écouter de la musique.
  • Somnoler spontanément ou à l’aide d’un médicament.

En fonction de l’opération ou en cas d’échec de cette technique, vous pouvez bénéficier d’une anesthésie générale.

Signalez tout inconfort à l’équipe soignante !

 

A noter : le médecin responsable de votre anesthésie pendant l’opération n’est pas forcément celui que vous avez vu en consultation. Il dispose cependant des informations utiles à votre prise en charge. Si nécessaire, il vous propose de modifier la techniqued’anesthésie prévue.

 

Pour votre sécurité, des vérifications de votre identité, du type d’opération envisagé et du site opératoire (la partie du corps à opérer) sont effectuées plusieurs fois durant votre séjour. Votre participation active à ces différents contrôles est indispensable.