Transplantation

logo Soins

Donner ses organes autrement

Chaque semaine, en Suisse, deux personnes en moyenne meurent faute d’avoir reçu un organe. Dès le 1er octobre, les HUG ont lancé un programme de don d’organes dit « à cœur arrêté » pour accroître le nombre de donneurs. 

Dans ce type de dons, jusqu’alors peu pratiqués en Suisse, les organes sont prélevés chez des patients dont le coeur a cessé de fonctionner avant le cerveau, à l’inverse de ce qui se fait le plus couramment. Une nouvelle manière de donner ses organes qui s’accompagne de défis techniques, humains et éthiques.

Grâce à ce nouveau programme, financé par la Fondation privée des HUG, les HUG espèrent doubler le nombre de donneurs chaque année pour sauver des vies.
 

143

donneurs d'organes en Suisse

Dix-sept de ces dons ont été enregistrés à Genève, y inclus le premier don à coeur arrêté.

 

Dernière mise à jour : 23/02/2017