Le lifting du visage

Quelles sont les indications ?
Quels sont les objectifs de l’intervion?
Quelles sont les variantes de l’intervention ?
Comment se déroulent les consultations avant l’intervention ?
Comment faut-il se préparer à l’intervention ?
Comment se déroule l’intervention ?
Quelles sont les suites opératoires ?
Quels sont les résultats attendus ?
Quelles sont les complications éventuelles ?
L’assurance LAMal prend-elle l’intervention en charge ?

Au fil du temps, le visage change d’aspect. La peau devient plus fine et détendue favorisant l’apparition de rides. En cause, le vieillissement de la peau, les mouvements faciaux ainsi que l’exposition au soleil. La morphologie du visage évolue également vers une perte de volume des tissus graisseux et un remodelage continu de la structure osseuse de soutien. La force de gravité contribue à attirer vers le bas ces tissus fragilisés par le temps.

Quelles sont les indications ?

Le lifting du visage est indiqué en présence d’excès cutané dans le cou, au bas des joues, et/ou de plis profonds au niveau du visage. Il permet de corriger ces défauts en offrant un aspect plus jeune au visage.

Quels sont les objectifs de l’intervention ?

Le lifting a pour but de retendre les tissus de la partie inférieure du visage et du cou. Le résultat donne un aspect rajeuni et rafraîchi au visage.

Quelles sont les variantes de l’intervention ? 

L’intervention vise à corriger le relâchement de la peau en la redrapant après en avoir retiré l’excédent.

Pendant la même intervention, d’autres zones du visage peuvent être traitées. En cas de perte de volume dans certaines zones de la face, celles-ci peuvent être remodelées par l’injection de graisse prélevée sur votre corps : le lipofilling. Si une correction des paupières est souhaitée, le chirurgien effectue une blépharoplastie. Une liposuccion dans la région du cou peut compléter le lifting pour un effet esthétique optimal. La correction du vieillissement du front et des sourcils nécessite également une procédure spécifique (le lifting frontal) si elle est désirée.

Comment se déroulent les consultations avant l’intervention ?

1ère consultation : après un entretien, le chirurgien vous examine. Selon vos plaintes, vos demandes et votre état de santé, les différentes possibilités thérapeutiques ainsi que leurs risques/bénéfices vous sont présentés.  Des photos sont prises avec votre accord.

2ème consultation : après un délai de réflexion suffisant pour considérer les choix thérapeutiques, vous êtes revu en consultation. Nous convenons ensemble du plan thérapeutique et répondons à vos éventuelles questions. Un devis d’estimation des coûts est réalisé.

3ème consultation : après l’acceptation du devis de votre part, nous répondons au cours de cette visite à toutes vos questions, et fixons une date opératoire. Un formulaire d’information vous est remis. En le signant, vous attestez que l’information concernant l’intervention vous a été donnée

Un formulaire de consentement vous sera remis. Vous le rendrez signé avant l’opération.

Comment faut-il se préparer à l’intervention ?

Si vous êtes fumeur, il est impératif d’arrêter de fumer au moins trois semaines avant l’intervention et jusqu’à un mois après. En effet, le tabagisme augmente les complications opératoires liées à l’anesthésie générale. Il retarde la cicatrisation et augmente le risque de nécrose et d’infection.

Aucun médicament contenant de l’aspirine ne doit être consommé dans les 10 jours précédant l’intervention. L’arrêt de certains traitements spécifiques, (p.ex. le Sintrom®) est abordé lors de la 3ème consultation.

La veille ou le matin de l’opération, des dessins sont effectués sur votre visage en vue de l’intervention. Vous remettez votre formulaire de consentement pour l’intervention signé à l’équipe.

Comment se déroule l’intervention ?

Anesthésie : L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et dure entre deux et trois heures.

  • Technique opératoire : la peau est incisée en forme de « U ». L’incision débute au niveau de la tempe (sur les cheveux), descend devant une oreille, passe en dessous, puis remonte derrière l’autre oreille.

Elle est réalisée le plus près possible de l’oreille, afin d’être la plus discrète possible à long terme.

Par cette incision, le chirurgien peut tendre les tissus du bas du visage et du cou vers l’arrière et le haut, et en enlèvera l’excédent. Une fois les sutures effectuées, un grand pansement est appliqué.

Vous pourrez rentrer à la maison le jour même de l’intervention après une surveillance de quelques heures pour votre sécurité. Il vous faut prévoir un(e) accompagnateur (trice) pour le retour au domicile.

Quelles sont les suites opératoires ?

Durant les premiers jours suivant l’intervention, il est conseillé de dormir avec la tête surélevée afin de diminuer le gonflement.

Une première consultation a lieu dès le premier jour postopératoire. Il faut s’attendre à des ecchymoses (des bleus) et de l’œdème (gonflement) qui diminuent progressivement en quelques semaines.

Une semaine après la chirurgie, les fils ou agrafes sont retirés. Il sera alors possible de faire un premier shampooing doux. 

Du drainage lymphatique peut être prescrit pour stimuler la diminution du gonflement. Cependant, il faut attendre quelques mois avant de voir le résultat définitif.

Pendant environ 3 semaines, vous êtes régulièrement suivi en consultation postopératoire pour le contrôle de la cicatrisation et les pansements. Ensuite, les consultations se poursuivent à un rythme plus espacé jusqu’à un an après l’opération.

Il est conseillé de prévoir une absence de deux semaines au travail. Le repos est de rigueur, et toute activité physique vigoureuse est à éviter. De l’exercice léger, par exemple de la marche, est envisageable dès la deuxième semaine. Il est préférable d’attendre un mois avant de reprendre le sport à son intensité habituelle.

Quels sont les résultats attendus ?

La peau des joues et du cou est tendue de manière harmonieuse. La peau excédentaire a disparu et les contours de la région du bas du visage sont nets. Les ridesprofondes de part et d’autre des lèvres sont atténuées. Le (la) patient(e) retrouve ainsi un aspect rafraîchi et dynamique.

Les fines ridules cutanées et le vieillissement des autres parties du visage ne sont pas améliorés par un lifting et doivent faire l’objet d’autres procédures spécifiques si indiqué (lifting frontal, blépharoplastie).

Malgré une chirurgie de rajeunissement, le visage reste sujet à l’usure du temps, aux agressions quotidiennes de l’environnement et à la force de gravité. Le résultat d’un lifting du visage n’est donc pas permanent et les signes de vieillissement sont susceptibles de se manifester à nouveau après 5 à 10 ans.

Quelles sont les complications éventuelles ?

  • Complications précoces : un saignement ou un hématome nécessitant une ré-intervention
    • L’hématome : s’il est volumineux, une reprise chirurgicale peut être nécessaire. Il est plus fréquent chez les hommes, les fumeurs, en cas d’hypertension, ou d’usage d’anti-inflammatoires
    • Lésions des nerfs : la région opérée est riche en nerfs. Certains sont responsables de la sensibilité et d’autres permettent de bouger les muscles de l’expression du visage. Dans de rares cas, une perte de sensibilité localisée ou la limitation des mouvements de certains muscles du visage est possible. Une récupération spontanée a lieu dans la plupart des cas.
  • Réouverture de la cicatrice
  • Nécrose cutanée : surtout derrière l’oreille, en particulier si le tabac n’a pas été interrompu ou si un hématome se constitue.
  • Rarement: infection, cicatrices hypertrophiques (surélevées)
  • Des résultats insatisfaisants sont possibles :
    • Une apparence de peau « tirée »
    • Des cicatrices visibles ou des cheveux devenant plus fins le long de la ligne de la cicatrice
    • Un recul de la ligne chevelue
    • Un abaissement du lobe de l’oreille
    • Une irrégularité de la surface cutanée du visage

L’assurance LAMal prend-elle l’intervention en charge ? 

Dans certains cas, l’intervention est prise en charge par l’assurance, par exemple suite à des séquelles de certaines maladies (ex. paralysie faciale). Cependant, une demande préalable et l’obtention de l’accord de l’assurance sont toujours nécessaires et non garanties. En cas de refus de couverture par votre assurance, un devis pourra vous être fourni.

Dernière mise à jour : 29/01/2019