Diagnostic

Le diagnostic de certitude ne peut se faire qu’en identifiant le parasite amené par le patient lui-même, ou lors de l’inspection de son domicile.

En cas de suspicion, il s’agit de rechercher la notion d’un voyage récent, d’un changement de lieu de couchage, d’un déménagement, ou de l’acquisition de meubles d’occasion.

Il faut dans un deuxième temps débuter une identification formelle de l’insecte (punaises adultes, jeunes, œufs, déjections, traces de sang) et rechercher méticuleusement tous les sites où il est présent (chambres à coucher, et salon avec canapé) comme par exemple le matelas, les structures du lit, les objets proches du lit, le rideau, les plafonds, et les sols.

L’utilisation de chiens formés spécifiquement pour détecter la présence de punaises de lit, a une fiabilité de 95%, pour autant que ceux-ci soient régulièrement et sérieusement entraînés. Ils représentent une approche intéressante pour détecter un début d’infestation afin de localiser avec précision les sites infestés.

Dernière mise à jour : 12/03/2018