Anticiper les besoins en infrastructures et équipements

La planification sanitaire cantonale qui prévoit une augmentation des besoins, couplée à la nécessité de constamment moderniser et rationaliser les locaux, amène les HUG à anticiper et à planifier les besoins de demain.

Agrandir et rénover les bâtiments

En plus du Bâtiment des laboratoires et de recherche dont l’exploitation a débuté au printemps 2015, les HUG construisent actuellement un nouveau bâtiment d’hospitalisation (BdL 2) et la 3e phase de la Maternité. D’autres projets démarreront ces prochaines années. Ainsi, l’agrandissement du service des urgences adultes est à l’étude, afin de remédier au dépassement récurrent de sa capacité actuelle de 60’000 consultations par an et pour contribuer à réduire le temps d’attente. L’Hôpital des Trois-Chêne doit aussi être redimensionné pour faire face à l’augmentation des soins aux personnes âgées. Enfin, la rénovation du BdL 1, l’accroissement de la capacité en psychiatrie, ainsi que la quatrième et ultime étape de la Maternité font partie des priorités.

La construction de nouvelles surfaces, ainsi que la rationalisation des existantes permettent de libérer des espaces pour de nouveaux besoins. Ainsi, un véritable centre de traitement ambulatoire devra être créé dans les surfaces libérées par certains laboratoires. Doté d’un nouveau concept d’accueil et de coordination des soins, il permettrait de répondre à l’augmentation de cette activité, qui est de 5% par an depuis 2010. Autre exemple, la création d’une centrale d’achats commune avec le CHUV permettra de réhabiliter des surfaces au sous-sol du bâtiment principal à un emplacement stratégique.

Modernisation des équipements

Pour suivre l’évolution technologique et tirer parti des innovations techniques, l’acquisition de plusieurs équipements est prévue ces prochaines années. Quelques exemples : les salles d’opération de plusieurs domaines, notamment cardiologie interventionnelle et neurochirurgie, devront bénéficier des technologies d’imagerie répondant aux meilleurs critères universitaires. L’automatisation devrait être introduite dans le domaine des examens en microbiologie. Des équipements d’assistance aux chirurgiens favorisant la précision et la sûreté des gestes techniques sont vivement recommandés.

Assurer l’évolution du système d’information

Centre névralgique de toute activité, le système d’information des HUG a connu un développement impressionnant ces dernières années. Les nouveaux défis concernent l’accroissement des besoins des collaborateurs et la mise à niveau permanente des ressources en fonction de l’évolution des technologies médicales et paramédicales. Le développement des solutions mobiles est un nouvel enjeu de taille, tout comme la production numérique de tous les nouveaux équipements.

Adapter l’exploitation des infrastructures

Les modernisations et développements ci-dessus auront pour corollaire des modifications extrêmement importantes en ce qui concerne l’exploitation des installations. La généralisation des chambres à deux lits va induire une autre façon de travailler pour le personnel soignant et d’entretien. Les nouvelles entrées des bâtiments vont considérablement modifier les flux des patients, des visiteurs et des professionnels. L’accroissement des capacités d’accueil aura un effet sur les effectifs et la gestion des ressources humaines. Ces trois exemples suffisent à illustrer le changement de paradigme majeur auquel les HUG auront à faire face ces prochaines années. 

Dernière mise à jour : 08/08/2016