Newsletter numéro 2

Le Centre de la mémoire des Hôpitaux universitaires de Genève a le plaisir de vous adresser la deuxième édition de sa newsletter. Vous y trouverez l'actualité de la recherche sur la maladie d'Alzheimer, les avancées du Centre en la matière ainsi que son développement et ses prochains rendez-vous.

Dans le monde

La recherche internationale

Le congrès mondial sur la maladie d’Alzheimer (Alzheimer’s Association International Conference - AAIC) s’est tenu à Los Angeles (USA) en juillet dernier en présence de près de 6000 chercheurs venus du monde entier. Retour sur une étude de l'Université de Cambridge et sur deux études du Centre de la mémoire des HUG qui y ont été présentées.

Cambridge: l'imagerie moléculaire (PET-scan) dans le pronostic du déclin cognitif du malade d'Alzheimer

Lors du développement de la maladie d’Alzheimer, quatre processus-clés sont observés : la pathologie de la protéine amyloïde et la neuro-dégénérescence dont les rôles dans la maladie sont bien connus, la pathologie de la protéine tau et la neuro-inflammation dont les rôles sont beaucoup moins évidents. Afin d'éclaircir ces aspects, il est essentiel de déterminer si ces derniers représentent des marqueurs permettant de prédire le déclin cognitif du malade. Selon les auteurs de l’étude (Université de Cambridge, UK) qui ont suivi des sujets avant le développement des tout premiers troubles de la mémoire, des personnes « amyloide positive » souffrant de troubles cognitifs légers et des sujets sains, les résultats ont permis de montrer que l’utilisation de l’imagerie moléculaire (neuroinflammation-PET et tau-PET) peut prédire le déclin cognitif de la maladie d’Alzheimer, suggérant leur rôle-clef dans le développement des troubles cognitifs.

L'altération de la flore intestinale corrélée à la maladie d'Alzheimer

De plus en plus d’indices tendent à montrer que le microbiote intestinal est impliqué dans la pathogenèse de la maladie d’Alzheimer. Le Centre de la mémoire a récemment rendu public, au cours du dernier Congrès AAIC, une étude portant sur 30 patients atteints de la maladie et 24 patients sains. Les résultats montrent que la flore bactérienne répertoriée diffère chez le patient malade et le patient sain (présence plus importante de Firmicutes et moins élevée de Bactéroidètes chez le premier). Ces résultats préliminaires confirment par conséquent que la maladie d’Alzheimer est corrélée à une altération du nombre de certains microbes de l’intestin. Ces modifications du microbiote pourraient ainsi être utilisées comme biomarqueurs potentiels dans le diagnostic de la maladie et comme cible pour le traitement et la prévention.

Le point sur l'imagerie moléculaire de l'amyloïde

L’imagerie moléculaire de l’amyloïde (amyloid-PET) est une technique fiable qui permet de détecter l’amyloïdose cérébrale (accumulation de la protéine béta-amyloïde dans le cerveau), caractéristique de la maladie d’Alzheimer. Cependant, jusqu’à aujourd’hui, l’utilité clinique de cet examen n’était pas considéré comme probant étant donné que le nombre d’études et de cas étudiés à ce sujet n’étaient pas considéré comme suffisant. Le Centre de la mémoire, à travers son projet de recherche AMYPAD Diagnostic and Patient Management Study, souhaite dépasser ces limitations et apporter des preuves de l’utilité clinique et de la rentabilité de PET amyloïde. L’étude présentée à l’AAIC 2019 démontre que les caractéristiques sociodémographiques et cliniques des participants inscrits jusqu’à présent sont représentatives de la  population des cliniques de la mémoire. Cette observation rassure sur la généralisation possible des principaux résultats, attendus pour 2020.

 A Genève

La recherche au Centre de la mémoire

Un dialogue entre l'intestin et le cerveau

Le projet de recherche gMAD (Gut Microbiota in Alzheimer's Disease) vise à la compréhension du rôle des bactéries intestinales dans la maladie d’Alzheimer. Il a débuté en 2016 et a vu la présentation des premiers résultats au printemps 2019 à la 14th International Conference on Alzheimer’s and Parkinson’s Disease and related neurological disorders à Lisbonne et au symposium The Human Microbiota & Brain Diseases|3rd edition Therapeutic Targets tenu à Genève. Cette recherche a permis d’étudier la composition bactérienne intestinale de 360 personnes, saines ou à différents stades de dégénérescence : avec troubles cognitifs subjectifs et objectifs, avec la maladie d'Alzheimer à un stade très précoce ou avec une démence avérée.  L’objectif était d’analyser la composition de leur microbiote intestinal et d’étudier les médiateurs responsables du « dialogue » biologique entre l’intestin et le cerveau à travers le sang et le liquide céphalorachidien. Dans la continuation de cette recherche, le projet gMAD2 aura pour objectif d’assurer la pérennisation de la récolte d’échantillons des selles, du sang et du liquide céphalorachidien auprès des patients du Centre de la mémoire ainsi que la récolte de salive afin de suivre au fil du temps entre 1000 et 2000 personnes, selon les financements disponibles.

Cette recherche a été rendue possible grâce au soutien de la Fondation Segré et de la Fondation Agusta.

Le Centre de la mémoire s'associe au projet européen CoSTREAM

Le Centre de la mémoire est associé au projet européen CoSTREAM (Understanding Stroke and Alzheimer's) dont le but est d’approfondir la connaissance des causes communes des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et de la maladie d’Alzheimer. Un patient sur quatre présente des formes de démences, généralement la maladie d’Alzheimer, dans les dix ans qui suivent un AVC. De même, de nombreuses personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer souffrent d’une maladie cardiovasculaire. Les recherches européennes du projet CoSTREAM  couvrent des domaines aussi larges que l’épidémiologie, la génétique, la métabolomique, la radiologie ou encore la neurologie. Au Centre de la mémoire, la recherche porte sur plus de 200 patients présentant des troubles cognitifs subjectifs et objectifs. Ils sont soumis à des tests d’évaluation des troubles de la mémoire et à des examens d’imagerie médicales amyloïde-PET, tau-PET ou encore à résonance magnétique à ultra-haut champs (7 Tesla) mis au point par l’EPFL.

CoSTREAM est un projet financé par la Commission Européenne.

Previously... au Centre de la mémoire

Le 17 septembre 2019,  l’Association Suisse pour la Recherche sur l’Alzheimer (APRA) et l’Association Alzheimer Genève ont conjointement organisé la Journée Genevoise de l’Alzheimer. Elle s’est centrée sur l'ouverture de l'antenne Alzheimer Genève ainsi que sur les dernières avancées de la recherche sur la maladie au Centre de la mémoire des HUG. Plus de 200 personnes ont participé à cette journée. Le Conseiller d’Etat en charge de la sécurité, de l’emploi et de la santé Monsieur Mauro Poggia était également présent à la conférence. La modération a été assurée par Madame Laurence Bézaguet, journaliste à la Tribune de Genève.

La première année d’activité du projet GHOST-AD (Graft of human stools as a novel disease-modifying therapy for Alzheimer's disease) s’est terminée au début de l’été 2019. Axé sur le traitement de la maladie avant l’apparition des premiers troubles, il vise à mettre au point l'usage de probiotiques spécifiques en tant que solutions thérapeutiques préventives. Dans un premier temps, il a cherché à vérifier l’hypothèse qu’un modèle murin transgénique (souris de laboratoire) reproduisant la maladie d’Alzheimer allait accélérer le développement de la maladie si des selles de patients atteints par la maladie lui étaient transmises ou, au contraire, allait retarder le dépôt d'amyloïde cérébral et la neuro-inflammation s’il recevait des selles de patients sains. 

Ce projet, validé par le comité scientifique de l’APRA, a été financé par Ivan Pictet, Velux Stiftung et la Fondation Edmond J. Safra.

 
L’assemblée générale du projet européen EPAD (European Prevention of Alzheimer’s Dementia) a eu lieu à Genève du 14 au 17 mai 2019. Elle a été organisée conjointement par les Centres de la mémoire de Genève et de Lausanne et a reçu le support des autorités de Genève au vu du caractère international de l'événement. Le professeur Giovanni Frisoni, Directeur du Centre de la mémoire des HUG,  ainsi que Serge Van der Geyten et Craig Ritchie, Coordinateurs du projet, y ont accueilli près de 200 participants venus des quatre coins de l'Europe, voire des USA. Cela a établi un nouveau record de participation par rapport aux assemblées générales des années précédentes. Cet événement a rassemblé des intervenants d'universités, de centres hospitaliers de renom et d'industries pharmaceutiques dans le but de relever les défis que représente la prévention de la maladie, et a permis de définir les prochaines étapes à suivre afin d'atteindre l'objectif final. 

EPAD est financé par la Commission Européenne et l’EFPIA (Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques).

Cet été, le Centre de la mémoire s’est agrandi et a ouvert de nouveaux locaux. Il a ainsi pu mettre à disposition des patients et des acteurs du Centre de nouvelles salles de consultation, un secrétariat scientifique et des bureaux partagés. De plus, il accueillera prochainement dans ses locaux, de manière régulière, une antenne de l’Association Alzheimer Genève. 

 

AGENDA

19.09 2019 - Genève, UNIGE

Début du cours sur la démence pour les étudiants de la Faculté de médecine

10-11.10.2019 - Barcelone

Assemblée générale AMYPAD (Amyloïde-PET in EPAD, recherche collaborative paneuropéenne) 

21.10 2019 - Genève, HUG

Lancement du projet COSCODE (Brain connectivity and metacognition in persons with subjective decline) sur les troubles cognitifs subjectifs

24.10.2019 - Lausanne, EPFL

Congrès de la Swiss Federation of Clinical Neuro-Societies. Le professeur Frisoni parlera au symposium "Brain and the future".

05-06.11.2019 - Paris

European Society of Neuroradiology. Le professeur Frisoni parlera au workshop "Integrating clinical presentation, MR, PET and CSF".

11-12.11.2019 - Genève, UNIGE

Workshop organisé en collaboration avec l'Université de Genève sur le thème de "Alzheimer's disease strategic roadmap: time for Tau".

11-12.2019 - Genève, Palexpo

Présence du Centre de la mémoire aux "Automnales". Explications et illustrations du fonctionnement de la mémoire.

14.01.2020 - Genève, HUG

5ème cours lémanique sur la démence organisé en collaboration avec le Centre Leenaards de la mémoire (CHUV). 

17.01.2020 - Milan

Congrès sur le traitement des maladies neurologiques. Le professeur Frisoni s'exprimera sur le traitement de la maladie d'Arlzheimer aujourd'hui et demain. 

 

Le Centre de la mémoire est le fruit d’une collaboration étroite entre les Hôpitaux universitaires de Genève et l’Association Suisse pour la Recherche sur l’Alzheimer (APRA), dont la mission est de financer des projets de recherche fondamentale et clinique sur la maladie d’Alzheimer. 

S'abonner à la newsletter

* champs requis
Dernière mise à jour : 29/10/2019