Les actualités du Centre de la mémoire

Newsletter du Centre de la mémoire numéro 1, février 2019

Le Centre de la mémoire des Hôpitaux universitaires de Genève a le plaisir de vous adresser la première édition de sa newsletter. Vous y trouverez les dernières actualités scientifiques autour de la maladie d’Alzheimer et les maladies apparentées, ainsi que les nouveautés concernant la vie du Centre.

Bonne lecture ! 

dans le mondeDans le monde

La recherche internationale

Le congrès mondial sur la maladie d’Alzheimer (Alzheimer’s Association International Conference - AAIC) s’est tenu en juillet dernier à Chicago (USA), en présence de 5600 chercheurs. De nombreuses études scientifiques prometteuses y ont été présentées en primeur, dont voici une sélection.

 

Pas de microbes dans les intestins, pas d’Alzheimer ?

Les travaux de Sangram S. Sisodia, professeur en neuroscience et directeur du Centre de neurobiologie moléculaire de l’Université de Chicago, ont démontré que la souris atteinte d’Alzheimer guérit lorsqu’elle grandit sans aucun microbe dans l’intestin, ou si ceux-ci sont éliminés par un traitement antibiotique. Ces résultats, qui confirment un lien possible entre la maladie d’Alzheimer et le microbiote, ont été présentés dans le cadre du symposium sur le microbiote, organisé par le Centre de la mémoire lors du congrès de l’AAIC.

Le microbiote en causeLe microbiote en cause

Le professeur Giovanni Frisoni, directeur du Centre de la mémoire des HUG, a fait part des premiers résultats de l’étude gMAD (gut microbiota in Alzheimer’s disease), financée par les donateurs de la Fondation Segré et menée en collaboration avec le Centre national de la maladie d’Alzheimer à Brescia (Italie). L’étude démontre que le microbiote des personnes atteintes par la maladie d’Alzheimer diffère des personnes saines. Les analyses génétiques des selles des patients de l’étude révèlent en effet une sur-représentation de six genres de bactéries et une sous-représentation de trois autres types. Cette composition bactérienne est restée stable durant six mois, ce qui ouvre la perspective d’un traitement de la maladie par probiotiques.

Médicaments : enfin un peu d’espoirMédicaments : enfin un peu d’espoir

Un essai clinique de phase II*, mené par des laboratoires américains et japonais, testant l’efficacité de l’anticorps monoclonal BAN2401, a montré des signes d’efficacité clinique très encourageants. Une étude conséquente (850 participants) qui mérite d’être suivie de près. Option thérapeutique sérieuse, l’immunothérapie - qui consiste à simuler l’activité normale du système immunitaire pour soigner la maladie – a en effet de sérieuses chances de donner lieu à des traitements efficaces. Avant d’être approuvé, l’anticorps testé devra passer par la dernière et cruciale phase III, dans laquelle plusieurs milliers de patients seront traités à travers le monde, qui précède la demande d’autorisation de mise sur le marché.

*étape visant à tester les effets secondaires sur un petit nombre de personnes.

A Genève

La recherche au Centre de la mémoireLa recherche au Centre de la mémoire

Le Centre de la mémoire intègre la plateforme GAAIN

Le Centre de la mémoire est désormais l’un des 45 partenaires du Global Alzheimer’s Association Interactive Network (GAAIN). Cette plateforme informatique internationale unique est dédiée au partage collaboratif et à l’analyse de données sur la maladie d’Alzheimer. A travers ce partenariat, le Centre de la mémoire se positionne une fois de plus comme un acteur majeur de la recherche au niveau mondial.

Une étude sur les autres troubles de la mémoireUne étude sur les autres troubles de la mémoire

La maladie d’Alzheimer est sans doute la plus connue des pathologies affectant la cognition, mais elle n’est pas la seule à engendrer des oublis et des perturbations de la pensée. Pour mieux comprendre les troubles de la mémoire qui ne sont pas liés à la maladie d’Alzheimer -les suspect non-amyloid pathology ou « SNAP » - la Dre Valentina Garibotto, spécialiste en médecine nucléaire aux HUG, a initié un nouveau programme de recherche, portant sur les bases biologiques des déficits cognitifs chez les patients présentant un « SNAP ». Les participants à cette étude se soumettront à deux examens de type PET-Scan. Le premier visant à identifier ou à exclure la présence de plaques amyloïdes, le second celle de lésions TAU, caractéristiques dans la maladie d’Alzheimer.

Les résultats de cette étude permettront de mieux reconnaître ces pathologies particulières de la mémoire et de pouvoir offrir une prise en charge adéquate et spécifique.

La vie du Centre de la mémoire

Conférence sur le microbiote et le cerveau à Genève

Le 2 avril prochain aura lieu aux HUG la 3ème édition de la Conférence The Human Microbiota & Brain Diseases. Cette conférence s’adresse aux professionnels de la santé et fera le point sur les derniers développements de la recherche quant au rôle du microbiote intestinal dans les maladies neuropsychiatriques et neurodégénératives.

Ces deux dernières années, on a en effet assisté à une augmentation exponentielle des publications sur ce sujet. Des données qui ouvrent la perspective de nouveaux traitements, reposant sur la manipulation du microbiote. Chez l’animal, de nombreuses expérimentations ont montré que certaines caractéristiques naturelles (résistance aux infections, par exemple) peuvent être transmises d’un animal à l’autre par transfert de bactéries intestinales. De même, certaines particularités physiques et comportementales (poids, sociabilité, capacités motrices) peuvent être acquises par ce biais. Qu’en est-il de la maladie d’Alzheimer ? Qu’en est-il chez l’homme ? La manipulation de notre flore intestinale pourra-t-elle un jour nous protéger des maladies du cerveau ? Un panel d’experts nationaux et internationaux du microbiote et du cerveau seront réunis pour tenter de répondre à ces questions, sources de nombreux espoirs.

Agenda

Janvier 2019 – Genève, HUG

Début du projet GHOST-AD (« Graft of human stools as a novel disease-modifying therapy for Alzheimer’s disease ») aux HUG. Il s’agit d’une étude qui consiste en la transplantation, chez des souris, de selles humaines de personnes saines, soit qui n’ont ni troubles de la mémoire, ni de biomarqueurs de la maladie d’Alzheimer.

Le Centre de la mémoire organise des colloques médicaux mensuels à partir de janvier 2019.
Des spécialistes de toute l'Europe interviendront sur la problématique des troubles cognitifs, parmi lesquels la maladie d'Alzheimer.

2.04.2019 – Genève, HUG

3ème édition de la Conférence « The Human Microbiota & Brain disease » sur le microbiote intestinal humain et les maladies du cerveau.

22-24.05.2019 – Genève, HUG

Assemblée générale de l’« European Prevention of Alzheimer’s Dementia » (EPAD)

1.07.2019 – Genève, HUG

Ouverture de nouveaux locaux au Centre de la mémoire des HUG.

Le Centre de la mémoire est le fruit d’une collaboration étroite entre les Hôpitaux universitaires de Genève et l’Association Suisse pour la Recherche sur l’Alzheimer (APRA), dont la mission est de financer des projets de recherche fondamentale et clinique sur la maladie d’Alzheimer. 

Le Centre de la mémoire remercie également ses généreux donateurs : Fondation Segré, Genève | Ivan Pictet, Genève | Fondazione Agusta, Lugano | Fondation Chmielewski, Genève.

S'abonner à la newsletter

* champs requis
Dernière mise à jour : 12/08/2019