Histoire et chiffres du service

La médecine, en ce début de XXIème siècle, bénéficie d’apports considérables en matière de stratégies diagnostiques et de possibilités thérapeutiques.

Extrêmement performante dans les situations aiguës, la thérapeutique est souvent insuffisante pour les personnes vivant avec des maladies de longue durée. Le Rapport sur la Santé dans le Monde publié en 1997 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) décrit cette problématique et insiste sur l’importance de mieux former les soignants dans le domaine des maladies chroniques qui représentent 80 % des consultations médicales et 50 % des causes de décès.

Par ailleurs, de nombreuses études ont montré que les patients qui avaient reçu un enseignement leur permettant de gérer leur traitement et de l’adapter au quotidien, étaient à même de prévenir dans une large mesure les complications aiguës et à long terme de la maladie. Ceci est particulièrement vrai pour les maladies cardio-vasculaires, pulmonaires, métaboliques, rhumatologiques, etc.

En bref:

Pour en savoir plus, téléchargez:

Quelques dates...

1975
Fondation du service par le Professeur Assal dans le but de donner plus d'importance à l'approche bio-psycho sociale du diabète et à l'enseignement au patient par une approche interdisciplinaire.

1983
Le service est désigné centre collaborateur OMS et centre de recherche en enseignement du diabète.

1989
Le Professeur Alain Golay débute le programme d'obésité ainsi que les programmes de recherche et le 1er séminaire post-gradué pour les soignants à Grimentz (Valais).

1994
Organisation du 1er Congrès international d'enseignement thérapeutique Patient Education 2000 soutenu par la Faculté de Médecine et l'OMS. Il réunit les plus grands spécialistes du monde afin d'aborder la question de l'éducation thérapeutique du patient.

1995
L'unité de traitement et d'enseignement du diabète devient la Division d'enseignement thérapeutique pour maladies chroniques (DETMC) dont l'objectif est d'établir une approche psycho-pédagogique pour plusieurs maladies chroniques (diabète, obésité…).

1998
A la demande du bureau européen de l'OMS, le 1er rapport d'experts de l'OMS dans le domaine de l'éducation thérapeutique du patient et du suivi des maladies chroniques a été rédigé dans le but d'aider les soignants, assureurs, politiciens de la santé, facultés de médecine à l'implantation des programmes de formation aux soignants.
Création du 1er Diplôme de formation continue en éducation thérapeutique du patient (DIFEP) délivré par la Faculté de Médecine. Le but du DIFEP est de former les soignants à concevoir et à développer des actions éducatives pour des patients vivant avec une maladie chronique, à acquérir des compétences de formateur de soignants en éducation thérapeutique et à coordonner la mise en œuvre d'un projet d'éducation thérapeutique dans son institution. Cette formation en cours d'emploi se déroule sur six semestres.

2001
Nouvelle dimension à la philosophie de l'éducation thérapeutique du patient par l'introduction d'un programme d'art-thérapie AR-T-S composé d'ateliers de peinture, théâtre et de danse destiné à des patients souffrant de maladies chroniques telles que le diabète, l'obésité, les troubles de comportement alimentaire, alcoolisme, cancer du sein, amputation, insuffisance rénale, cancer ORL, douleurs chroniques.

2003
Le Professeur Alain Golay reprend la direction du service.
Programmes en groupe et individuel sous la forme d'hospitalisation, de journées ambulatoires motivationnelles et des consultations individuelles sont instaurés avec une nouvelle approche psycho-pédagogique pour le diabète, l'obésité, l'hypertension, les facteurs de risque cardiovasculaire, syndrome d'apnée du sommeil, insuffisance respiratoire et HIV.
La recherche en psycho-pédagogie se développe en parallèle à la recherche en obésité et résistance à l'insuline.
Le 45ème séminaire de formation post-graduée en Education thérapeutique de Grimentz a lieu désormais à Zinal.

2005
Création du 1er Certificat de formation continue en éducation thérapeutique du patient (CEFEP) délivré par la Faculté de Médecine. Le but du CEFEP est de former les soignants à concevoir et à développer des actions éducatives pour des patients vivant avec une maladie chronique. Cette formation en cours d'emploi se déroule sur deux semestres.

2006
Co-organisation du 2ème Congrès international d'éducation thérapeutique à Florence

2008
Organisation d'un Congrès Européen d'Obésité à Genève du 14 au 17 mai 2008

2011
Organisation à Genève du 20ème congrès de l'EGIR (European Group for the Study of Insulin Resistance): Metabolic Dysregulations: Lessons from Obesity du 4 au 6 mai 

2016
Organisation à Genève du 6ème congrès de la Société européenne d'éducation thérapeutique du patient (SETE) du 18 au 20 mai

 

Le service en quelques chiffres

  • 27'000 patients ont suivi les cours enseignés par notre service
  • 7'500 consultations d'obésités, diabétiques et psychologiques par année
  • 3'300 soignants ont assisté à nos formations post-graduées
  • 80% de diminution du taux d'amputation depuis l'ouverture du service
  • 47 séminaires universitaires d'été ont été organisés en 16 ans
  • 50% de réussite de perte de poids maintenue à 5 ans
  • 33ème année à prodiguer des soins pour:
  • 7 maladies chroniques: diabète, obésité, hypertension, troubles du comportement alimentaire, HIV, syndrome d'apnée du sommeil, insuffisance respiratoire
  • 1er diplôme universitaire de formation continue en éducation thérapeutique

 

L'équipe du service en chiffres...

45 collaborateurs: médecins, infirmières, aides infirmières, diététiciens, psychologues, pédagogues, art-thérapeutes et secrétaires