chutes

Que faire en cas de chute ?

Reprenez votre souffle et vérifiez si vous êtes blessé. Même si vous ne semblez pas l’être, prenez votre temps avant de vous relever.

Chaque individu se relève d’une façon qui lui est propre. Celle-ci est déterminée par ses capacités physiques et ses éventuelles douleurs articulaires.

Comment réduire les risques de chute ?

Aménagez votre domicile

Quelques aménagements simples suffisent à réduire le risque de chute dans votre logement.

Dégagez les couloirs au sol, les escaliers ainsi que les trajets que vous empruntez souvent. Par exemple entre votre chambre à coucher et la salle de bain.

Armoires, plans de travail (cuisines, tables, bureaux , etc.), prises électriques, interrupteurs, etc. doivent être facilement accessibles.

La prévention par l’exercice physique

Les chutes et les fractures ne sont pas une fatalité. De l’exercice physique, un habitat sécurisé, des chaussures et des aides à la marche adaptées, un suivi médical régulier ainsi qu’une alimentation suffisante en calories, en protéines et en calcium constituent une prévention simple mais souvent efficace.

+ INFO
Si vous faites une chute, même bénigne, parlez-en à votre entourage et à votre médecin.

L’ostéoporose

Après 50 ans, une femme sur trois et un homme sur cinq se fracturent au moins une fois un os à cause de l’ostéoporose. Neuf fois sur dix, à la suite d’une chute.

Qu’est-ce que l’ostéoporose ?

L’ostéoporose fragilise les os en les rendant plus poreux. Le squelette s’affaiblit. Ceci augmente fortement le risque de fracture même lors d’un choc mineur ou d’une chute de sa hauteur. Les fractures du poignet, de la hanche ou de la colonne vertébrale sont les plus fréquemment associées à cette maladie.

Pages