Prise en charge des addictions aux opiacés - CAAP Arve

Présentation

CAAP ArveLa Consultation Arve prend en soins toute personne qui a une addiction à un opiacé comme l’héroïne, la morphine ou la méthadone. Elle en traite aussi les causes et les conséquences. Les étapes de la thérapie sont établies en partenariat avec les équipes médico-soignantes et le patient est impliquée dans toutes les décisions de soins. Le traitement repose sur des entretiens individuels visant à déconstruire les habitudes de consommation et à s’engager dans un projet de vie conforme à ses aspirations. Il s’appuie sur des médicaments dans le cadre des traitements agonistes opiacés (TAO).

Pour qui ?

La consultation est ouverte à toute personne qui a une consommation problématique d’opiacés.

Quels objectifs ?

Les TAO et les soins spécialisés qui les accompagnent visent à :

  • maîtriser ou stopper la consommation
  • identifier et comprendre les causes de l’addiction, favoriser des apprentissages et élaborer et de nouvelles stratégies pour y faire face 
  • permettre l’amélioration de la santé physique et psychologique
  • aider à se mettre en lien avec les dispositifs et aides sociales nécessaires à son rétablissement
  • réaliser de nouveaux projets de vie, renforcer son rôle citoyen, et développer des relations sociales épanouissantes

INFO
Les personnes nécessitant un traitement pour une consommation d’autres substances sont invitées à contacter le CAAP Grand-Pré.

 

Prestations

Quelle prise en soins ?

L’accueil est assuré par un professionnel dans le domaine des addictions qui détermine les besoins des patients après une évaluation de ses consommations, de sa santé physique et psychique et de ses éventuels problèmes sociaux. Un suivi adapté est ensuite proposé selon les objectifs développés en collaboration avec le patiente. Le suivi est adapté selon les résultats d’auto-évaluations régulières. Le traitement consiste en des entretiens individuels pluridisciplinaires, des thérapies psychiatriques, des psychothérapies et des interventions dans le milieu du patient. La prise de traitements agonistes opiacés complète le suivi. La prise en charge garantit le respect de l’autonomie de la personne :

  • l’implication de la personne suivie dans les décisions de soins
  • la possibilité de recevoir des soins en ambulatoire ou sur son lieu de vie
  • l’apprentissage de nouveaux automatismes face à ceux de l’addiction
  • la mise en place de projets artistiques, communautaires et citoyens pour rétablir une vie sociale

Un médecin et un infirmier référents accompagnent chaque personne pendant sa prise en charge.

Conditions relatives au TAO

Les traitements agonistes opiacés sont soumis à la réglementation du médecin cantonal et impliquent :

  • une prise d’urine et un bilan somatique avant le début du traitement
  • un passage au moins une fois par semaine à la consultation pour l’administration du traitement

Quelle équipe ?

L’équipe médico-soignante est composée de médecins, d’infirmiers, de psychologues, d’assistants sociaux-ales et de secrétaires médicales spécialisées en addictologie.

Programme établi de prescription de stupéfiants (PEPS).
Le PEPS est un programme spécialisé dans le traitement assisté par la diacétylmorphine (héroïne médicale). Contrairement aux autres TAO qui sont sous contrôle du médecin cantonal, le PEPS est sous contrôle de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Il s’adresse à toute personne adulte dépendante aux opiacés pour qui le traitement de base proposé à la Consultation Arve n’a pas entraîné d’amélioration face à son addiction. L’intégration dans ce programme répond à des exigences définies par l’OFSP :

  • avoir 18 ans révolus
  • être gravement dépendant à l’héroïne depuis au moins deux ans
  • avoir fait au moins deux épisodes de traitements ambulatoires ou résidentiels sans succès
  • présenter des déficits physiques et/ ou psychiques sévères

Il implique deux passages par jour durant les six premiers mois de traitement au minimum.

 

Programmes complémentaires

Programme Cité

Le Programme Cité propose de participer à des activités citoyennes et de développer des relations sociales épanouissantes tout en gérant sa consommation de substance. Avec l’appui de l’équipe médico-soignante, le participant coconstruit son projet et définit ses objectifs. Il se dote en parallèle des outils nécessaires pour les mener à bien sans recourir à des substances. L’exposition volontaire à des situations parfois difficiles teste l’efficacité des alternatives à la consommation développées dans des ateliers. Les solutions sont ainsi ajustées et personnalisées en situation jusqu’au moment où les objectifs sont atteints. Chacun est libre de participer pour une journée quand il/elle le souhaite.

Pour qui ?

Ce programme s’adresse à toute personne désireuse de reprendre le contrôle de ses consommations de substances ou de ses comportements problématiques.

Quels objectifs ?

Le programme traite les addictions dans un cadre qui se veut le plus proche possible de la vie réelle afin de :

  • diminuer ou stopper sa consommation problématique
  • développer une « boîte à outils » personnalisée pour faire face au quotidien
  • favoriser l’inclusion sociale et la participation citoyenne
  • construire un projet de vie adapté à ses besoins

Comment se déroule le programme ?

Le Programme Cité propose trois espaces distincts.

  • « Je me lance » est un espace d’accueil pour renforcer la motivation et construire son programme du jour. Du lundi au vendredi, de 9h à 10h.
  • « Les ateliers » proposent des outils d’expérimentations variés, interactifs et ludiques pour pouvoir faire face aux différents aspects des addictions, comme par exemple se confronter avec l’aide de la réalité virtuelle à des situations à risque de consommation. Du lundi au vendredi, de 10h à 12h
  • « L’aventure commence » met en application les compétences acquises en ateliers dans un projet coconstruit entre les participants et les soignants répondant aux besoins personnels. Les lundis, mercredis et vendredis, de 14h à 17h.

Le programme évolue et s’élabore en collaboration avec les usagers. L’accès au programme hebdomadaire est disponible sur : addictohug.ch/cite

Programme SIM (suivi intégré dans le milieu)

Ce programme propose une prise en charge en addictologie en dehors des locaux du service. Il permet de coconstruire avec le patient des solutions de soins adaptées à ses conditions de vie. La mise en place d’un contexte favorable, comme des solutions d’hébergement ou d’activité professionnelle, complète le programme. Il vise également à rétablir des relations sociales épanouissantes comme alternative à la consommation de substance.

Pour qui ?

Ce programme prend en charge la personne souffrant d’addiction qui ne peut pas recourir aux consultations ambulatoires et nécessite une prise en charge directement dans son lieu de vie. Il s’adresse également aux personnes qui ont des difficultés à formuler une demande de soins.

Quels objectifs ?

La prise en charge vise à :

  • diminuer ou stopper sa consommation problématique
  • adapter les mesures de soins aux besoins, ressources et objectifs de chacun
  • mobiliser si nécessaire les autres acteurs sanitaires autour du projet de soins

Comment se déroule le programme ?

L’équipe du Programme SIM rencontre la personne à son domicile ou dans un lieu de son choix. Le patient accompagné par des soignants mobiles et flexibles, est autonome et responsabilisé par rapport à son traitement. La durée du suivi est variable et tient compte des objectifs de soins personnalisés.

Informations pratiques

Contact

Secrétariat ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30, au 1er étage.
022 305 55 11

Médecin-chef

Pr Daniele Zullino, Service d’addictologie

L’inscription aux programmes Cité et SIM se fait via le secrétariat de la Consultation Grand-Pré

Secrétariat ouvert du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h.
022 372 57 50
Secretariat.CAAP-Grand-Pre@hcuge.ch

Facturation

Les prestations sont remboursées par l’assurance maladie de base (LAMal) sous déduction de la franchise et de votre participation (10% des frais à charge).

Consultation ambulatoire d’addictologie psychiatrique (CAAP) Arve

Route des acacias 3, 1227 Genève

Accès

Tram 15, arrêt « Acacias »

Dernière mise à jour : 17/07/2019