Evaluation diagnostique des morsures de serpents au Népal

Le sérum anti-venin est efficace pour le traitement des morsures de serpents au Népal mais il est onéreux. De plus, il ne couvre que quatre des espèces venimeuses.

Ce projet de recherche associant le service de médecine tropicale et humanitaire, le BPKIHS et le Biodiversity and Climate Research Centre (Francfort, Allemagne) vise à identifier les espèces responsables des morsures de serpents au sud-est du Népal, d’évaluer la performance de la PCR sur des frottis de plaie (identification de l’espèce de serpent par l’ADN contenu dans la salive) et développer un test ELISA permettant l’identification du venin circulant dans le sang de la victime.

La mise au point de ce dernier test nécessite la création d’une ferme de serpents et la collection de venins des différentes espèces de la région.

Collaborateurs HUG: Pr F. Chappuis

Découvrez les projets de collaboration HUG-BPKIHS (B.P. Koirala Institute of Health Sciences)

< RETOUR

Dernière mise à jour : 29/01/2019