Des solutions à vos problèmes

SAVIEZ-VOUS ?
Comme les selles ne transitent plus par le colon, elles sont plus liquides.

En cas d’augmentation du volume des selles très liquides

  • Evitez les mets trop épicés, les pruneaux, les épinards, les sauces, les fritures, la rhubarbe, les boissons ou les aliments glacés.
  • Diminuez la consommation de fruits frais, de jus de fruits et de crudités.
  • Mangez des bananes une à deux fois par jour et du tapioca.
  • Ajoutez du riz et de l’eau de riz à votre alimentation (sans dépasser 1 litre à 1.5 litre de liquide au total par jour).
  • Continuez de boire en quantité suffisante en privilégiant les boissons salées tels que bouillon et eau riche en sel et électrolytes.
  • Pour épaissir les selles, mangez des biscuits salé (crackers) et des petits-beurre entre les repas et/ou enrichir votre alimentation en flocons d’avoine ou en son de blé.

Pour ralentir votre transit intestinal ou pour rendre vos selles plus épaisses, votre médecin peut également vous prescrire :

  • Des fibres solubles à consommer avec peu d’eau ou à mélanger avec vos aliments
  • Des ralentisseurs du transit intestinal
  • Des anti-sécrétoires pour diminuer les sécrétions gastriques.

+ INFO
Normalement les selles sont plutôt liquides, mais elles s’épaississent avec le temps. Leur volume est de 600 à 1000ml par 24 heures.

Remarques : il est possible que votre transit intestinal nécessite plusieurs semaines pour se régulariser. Un volume de selles idéal devrait être de moins d’un litre par 24h avec une consistance molle. Si les selles liquides sont très abondantes, au-delà d’un litre et demi par jour, pendant plusieurs jours, il existe un risque de déshydratation, consultez donc votre médecin.

Dès que votre transit intestinal se normalise et afin de tester votre tolérance digestive, vous pouvez introduire chaque jour un nouvel aliment parmi les suivants : crudités, légumes flatulents, épices fortes et lait contenant du lactose. Vous observerez l’impact des aliments sur la consistance et la fréquence des selles, puis adapterez en fonction.

ATTENTION
Quelques signes révélateurs d’une déshydratation :

  • selles liquides et importantes, plus d’un litre à un litre et demi par 24h, nécessitant de vider la poche très souvent (> 5x par jour)
  • soif intense
  • fatigue majeure
  • urines jaunes foncées.

En cas d’odeurs désagréables

  • Réduisez les oeufs, le poisson, l’ail, l’oignon, les épices, certains fromages, les champignons, les asperges.
  • Evitez les excès alimentaires.
  • Favorisez les yogourts (1-2 max /jour), les épinards, la salade verte et le persil qui diminuent les odeurs.
  • Utilisez une poche avec filtre. Maintenez-la propre et changezla régulièrement.
  • Introduisez dans la poche à chaque vidange, des gouttes, des comprimés ou de la poudre désodorisante selon les conseils de la stomathérapeute.

Les épinards réduisent les odeurs, mais sont à consommer avec modération lors de selles très liquides.

+ INFO
Certains antibiotiques peuvent aussi provoquer des odeurs désagréables

En cas de gaz

Habituellement, très peu de gaz sont émis par l’iléostomie.

  • Evitez le chou, l’oignon, l’ail, les légumes secs, les poireaux, le pain frais, les boissons gazeuses, la bière, les œufs, le lait avec lactose et les pâtisseries qui provoquent des flatulences.
  • Mangez des yogourts (au maximum 2 par jour).
  • Prenez des pastilles de charbon.

Quels vêtements porter ?

Les appareillages sont discrets et parfaitement fiables. Vous pouvez conserver votre style vestimentaire en veillant simplement à ce que la stomie ne soit pas comprimée par les vêtements et les sous-vêtements. Des habits trop moulants ont tendance à laisser deviner le port d’une poche.

Si vous portez une ceinture abdominale ou un corset, vous pouvez demander conseil à la stomathérapeute.

La consultation de stomathérapie

Les infirmières stomathérapeutes, spécialisées dans les soins aux personnes stomisées, vous donnent toutes les informations complémentaires dont vous avez besoin.

Exemples de sujets abordés :

  • un problème cutané
  • une question concernant votre alimentation
  • un aspect technique lié à la poche
  • le choix de la poche
  • des difficultés psychologiques face à la stomie
  • la reprise du travail ou des loisirs
  • la pratique du sport
  • la vie intime (relations sexuelles).

ATTENTION
Si l’un des signes d’alerte ci-dessous apparaît, veuillez contacter l’équipe.

  • Un problème au niveau de votre stomie :
    • modification de son aspect (forme, taille, couleur)
    • écoulement de sang
    • changement cutané autour de la stomie (irritations, rougeurs, éruptions, etc.)
    • douleur
  • Une modification du transit intestinal
  • Un des symptômes de déshydratation :
    •  fatigue intense, épuisement
    • sentiment de soif
    • bouche sèche

< RETOUR vers la brochure Conseils aux personnes iléostomisées

Dernière mise à jour : 08/02/2019