Qu’est-ce que l’instillation d’OncoTICE® ?

Vous avez eu, il y a quelques semaines, une cystoscopie avec ablation endoscopique de polypes de la vessie par les voies naturelles (résection endoscopique). Celle-ci a révélé des lésions cancéreuses superficielles de la muqueuse vésicale. Après évaluation de votre état de santé, et afin d’éviter une récidive, le médecin vous a prescrit des instillations d’OncoTICE®. En général, celles-ci sont réalisées quatre à six semaines après la résection des polypes. Ce traitement est administré ambulatoirement par une infirmière. Ce produit est contre-indiqué pendant la grossesse et l’allaitement.

Qu’est-ce que l’OncoTICE® ?

L’OncoTICE® est la préparation d’une souche atténuée de Mycobacterium bovis (bacille de la tuberculose) cultivée pour ses propriétés anti-tumorales. Elle agit en déclenchant une réaction inflammatoire et immunitaire locale visant à réduire, voire empêcher la récidive de lésions cancéreuses. Ce traitement est efficace sur 50 à 60% des polypes superficiels récidivants et sur 70% des carcinomes in situ, soit des polypes dont la racine s’enfonce dans l’épaisseur de la muqueuse vésicale.

En quoi consiste l’instillation ?

Une sonde urinaire souple est introduite par l’urètre jusqu’à la vessie. Le produit est injecté par cette sonde. Il doit rester au minimum une heure dans la vessie, mais idéalement deux heures. Il faut donc uriner entre une et deux heures après le soin.

Si vous pouvez marcher, la sonde est immédiatement ôtée et vous pouvez rentrer.

Si vous avez des difficultés à marcher, la sonde est laissée en place durant une heure. Pendant ce temps, vous restez couché, en changeant de côté toutes les 15 minutes afin que le produit se répartisse sur l’ensemble de la muqueuse vésicale.

A quelle fréquence se font les instillations ?

Les instillations sont hebdomadaires, le plus souvent sur une durée de six semaines. Cependant, le médecin peut choisir d’autres schémas thérapeutiques.

Il n’y a pas obligatoirement de consultation médicale à chacune de vos visites.

Avant chaque traitement, veuillez informer votre soignant si :

  • vous souffrez d’une maladie telle qu’une grippe ou une gastro-entérite
  • vous suivez un nouveau traitement ou vous êtes traité pour une nouvelle affection
  • vous constatez un changement dans votre état de santé
  • vous avez du sang dans les urines, des brûlures en urinant, des besoins plus fréquents d’uriner
  • vous êtes fatigué ou fiévreux
  • vous prenez des médicaments qui fluidifient le sang comme de l’Aspirine® 100 mg, du Plavix®, du Sintrom®
  • vous suivez un traitement d’antibiotique ou de stéroïdes (cortisone)
  • vous avez bénéficié d’un remplacement de valve cardiaque
  • vous souffrez d’allergies.

Votre instillation pourra être reportée de quelques jours.

Préparation et précautions à prendre

Contrôle des urines

Une semaine avant la première instillation, un examen des urines, appelé culture d’urine, vous est prescrit afin de vérifier qu’elles ne econtiennent pas de bactéries. Par la suite, avant chaque instillation, vos urines seront contrôlées à l’aide d’une bandelette urinaire. Si nécessaire, une nouvelle culture d’urine peut être indiquée.

En cas d’infection des voies urinaires, un traitement par antibiotiques vous est prescrit et les instillations sont différées. En cas de présence de sang dans vos urines, l’instillation est également différée.

Afin de protéger le ou la partenaire, il est recommandé de s’abstenir de rapports sexuels ou d’utiliser des préservatifs dès le début du traitement et jusqu’à une semaine après la fin.

Boissons

Durant les quatre heures qui précèdent l’instillation, n’avalez pas de liquide afin de réduire la production d’urine dans la vessie.

Evitez de boire après l’instillation pour laisser agir le médicament (1 à 2 heures).

Entre les séances d’instillations, buvez au minimum 2 litres par jour. Nous vous conseillons le jus de canneberges (Cranberry) qui aide dans la prévention des infections urinaires.

Précautions à respecter

Durant les 6 heures qui suivent l’instillation

Urinez en position assise pour éviter les éclaboussures. Ajoutez ensuite 3 dl d’eau de javel pure dans la cuvette des toilettes pour neutraliser l’OncoTICE®. Abaissez le couvercle et laissez agir pendant 15 minutes avant de tirer la chasse d’eau. Assurez-vous que personne n’aille aux toilettes après vous, durant ces 15 minutes. Toutes les éclaboussures d’urine sur les sanitaires doivent être essuyées avec de l’eau de Javel.

Lavez-vous les mains et les organes génitaux avec du savon après chaque miction. Tout contact de l’urine avec la peau doit être lavé avec du savon.

Quels sont les effets secondaires les plus fréquents ?

Lors de l’introduction de la sonde, l’urètre peut être lésé et saigner. Dans ce cas, l’instillation sera reportée car le produit risque de passer dans le sang. Cette lésion est toutefois réversible. Le temps de cicatrisation est variable selon le patient.

Des symptômes de cystite (envies d’uriner plus fréquentes, brûlures en urinant) ou la présence de sang dans les urines peuvent apparaître à partir de la 2e ou de la 3e instillation. Ils disparaissent dans la plupart des cas dans les deux jours qui suivent le soin. Une fièvre ou un syndrome grippal (courbatures, fatigue) peuvent apparaître dans les heures qui suivent l’instillation. En général, ces symptômes disparaissent dans les 24 à 48 heures.

En raison des effets secondaires cités plus haut, nous vous conseillons de ne prévoir aucune activité le lendemain de vos instillations.

Dans quels cas devez-vous appeler un médecin ?

  • Si vous avez des frissons ou une fièvre de 38.5 °C ou plus.
  • Si vous avez des nausées, vomissements, diarrhées.
  • Si vous avez des démangeaisons ou si vous présentez une toux.
  • Si vous notez l’apparition de sang dans les urines durant plus de trois jours ou si vos urines sont très rouges tout au long de la miction et que vous éliminez plusieurs caillots de sang.
  • Si vous avez des douleurs articulaires nouvelles qui persistent plus de trois jours après le traitement.

Quel suivi après le traitement ?

Environ six semaines après la fin du traitement, vous serez convoqué pour une cystoscopie de contrôle ainsi qu’une cytologie des urines (analyse microscopique de cellules).

Informations pratiques

Face à tout symptôme qui vous inquiète, n’hésitez pas à appeler :

  • Service d’urologie, consultation ambulatoire
    Tél : +41(0)22 372 79 55, lundi au vendredi de 7h30 à 18h
  • En dehors de ces heures, veuillez vous adresser au service des urgences
    Tél : +41(0)22 372 81 20

Pour plus d’informations

Télécharger la brochure Les instillations intravésicales d'OncoTICE®

Plus d’informations

Nouveau centre du cancer de la prostate

Logo Centre certifié cancer de la prostate HUGUn centre pluridisciplinaire à votre disposition

Dernière mise à jour : 07/02/2019