hôpital des enfants

Recherche

Projets de recherche clinique du département

Chacun des services médicaux du département de l'enfant et de l'adolescent mène des projets de recherche clinique : 

Enfant et adolescent

Mission

Depuis le 1er janvier 2019, le Département de la femme, de l'enfant et de l'adolescent regroupe les services de l'ancien Département de l'enfant et de l'adolescent avec ceux de l'ancien Département de gynécologie et obstétrique.

 

Mission du département de l'enfant et de l'adolescent

L'évolution d'une discipline et le développement de spécialités.

L’Hôpital des enfants a été conçu dans les années 50 et mis en service en 1961. Le département de l'enfant et de l'adolescent a pour mission de s'occuper des problèmes de santé des nouveau-nés, des enfants et des adolescents de leur naissance jusqu'à l'âge de 16 ans. Durant ces 50 dernières années, le département de l'enfant et de l'adolescent a développé des prestations de pointe et des pôles de compétence dans plusieurs domaines, notamment la transplantation d'organes (poumons, cœur, reins, foie), l'endocrinologie et la diabétologie, l'orthopédie, la cardiologie, la pneumologie, la psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent ou encore la néonatologie, c'est-à-dire la prise en charge des nouveau-nés prématurés de moins de 32 semaines. 

Aujourd'hui, le département de l'enfant et de l'adolescent compte huit services:

Aujourd'hui, le département de l'enfant et de l'adolescent reçoit plus de 50'000 patients par année pour des consultations ambulatoires et accueille plus de 10'000 enfants et adolescents pour des hospitalisations de plus de 24 heures. Il adapte ses structures au développement de la médecine, à l'évolution des attentes de la société en général, des parents en particulier et à la croissance de la démographie genevoise. 

En quelques chiffres, le département de l'enfant et de l'adolescent c'est : 

  • 95’000 consultations ambulatoires spécialisées 
  • 140 lits 
  • 1’030 personnes pour 705 postes 

Infos pratiques

Se faire opérer - pour l’enfant comme pour l’adulte - c’est plonger dans un monde inconnu où se mêlent confusément divers types de sentiments qui vont de l’appréhension - de la peur - à une certaine forme d’excitation.

Mai / Juin

Pulsations Mai / Juin 2012

ACTUALITE : La mémoire dans les gènes
DECODAGE : PET-IRM : deux scanners en un
INTERVIEW : « Donner du pouvoir au patient »
DOSSIER DOULEUR : Quand un patient dit qu’il a mal, c’est qu’il a mal
REPORTAGE : Maintenance rime avec polyvalence
JUNIOR : Pourquoi ça fait mal, docteur ?
VECU : « Il faut y croire. Toujours. »

Pages