accouchement

Diabète gestationnel : l’accouchement

Comment se passe-t-il?

Sans prise d’insuline et sans autres facteurs de risque, vous accouchez généralement à terme. En cas de diabète gestationnel nécessitant un traitement par insuline, le déclenchement de l’accouchement est le plus souvent proposé entre la 38e et la 39e semaine de grossesse. Vous continuez votre traitement jusqu’à votre admission. Pendant le travail en salle d’accouchement, l’équipe soignante prend le relais, vérifie les glycémies régulièrement et adapte les doses d’insuline si nécessaire.

La durée du séjour

Elle est habituellement de 2 à 3 jours après un accouchement par voie basse et de 4 à 5 jours après une césarienne. Il dépend de votre état de santé et de celui de votre enfant. Après un accouchement sans complication, un retour précoce à domicile dans les 48 heures est possible.

Dans le cas d’un accouchement ambulatoire, sans complications, vous pouvez rentrer chez vous quelques heures après la naissance de votre bébé, avec l’aide et le soutien à la maison d’une sage-femme indépendante.

Les premières heures

Après votre accouchement, vous restez environ deux heures en salle d’accouchement pour une surveillance rapprochée. La sage-femme effectue les contrôles nécessaires pour s’assurer de la bonne contraction de l’utérus et prévenir certains risques comme l’hémorragie. En cas de déchirure au niveau du périnée ou d’épisiotomie, la suture est faite directement après l’accouchement.

Entretien de vécu d’accouchement

L’accouchement est un moment unique. C’est une expérience à la fois physique, psychique et émotionnelle intense. Son vécu dépend de multiples facteurs et parfois tout ne passe pas comme la mère et/ou le père l’avait imaginé.

Afin de répondre à la demande des femmes/couples qui ont un vécu d’accouchement difficile, un entretien individuel est proposé avec une sage-femme formée à cette problématique et/ou un médecin obstétricien cadre.

Périnatalité

L'unité de périnatalité assure un accès aux soins, un dépistage et une prise en charge obstétricale adaptée aux besoins spécifiques des patientes à risque en raison de leur contexte psychosocial ou émotionnel.

Les axes principaux privilégiés sont :

Pages