Critères d'évaluation

Critères de jugement principaux

Les critères de jugement utilisés pour l'évaluation du bénéfice clinique seront fondés sur le rapport entre l'extension de la zone de nécrose osseuse tardive sur l’extension de la zone gelée initiale.

Quand le patient est vu dans les 24 premières heures qui le séparent du retour dans une ambiance chaude, on ne distingue généralement que deux zones anormales : une zone cyanosée, grise et hypoesthésiée en aval d'une zone congestive plus sensible et plus chaude. Cette zone cyanosée à J0 est appelée « lésion initiale » (ZCI, zone de cyanose initiale) et définit le degré de sévérité de la gelure ainsi que son risque d’amputation à prévoir. Ceci conduit à la classification par stades des gelures. La zone de nécrose tardive objectivée par la scintigraphie osseuse (ZNT, zone de nécrose tardive) à J7 définira précisément les limites de l’amputation à effectuer. C’est le rapport ZCI/ZNT qui servira de critère d’évaluation et de jugement principal.

Critères de jugement secondaires

Présence de séquelles subjectives ou objectivées à l’examen clinique lors d’une consultation à distance telles quelles sont définies dans le registre des gelures hébergé par les Hôpitaux Universitaires de Genève listées ci-dessous :
Le critère essentiel sera définit par le délai de cicatrisation mais lors de ses consultations à distances seront aussi évalués :

Les séquelles de gelures objectivables constatées sont les suivantes :

  • Modification de la coloration cutanée à température ambiante ou au froid
  • Modification de la température cutanée à température ambiante ou au froid
  • Modification de l’aspect de la peau avec une peau fine et fragile ou une peau atrophique ou à l’inverse une hyperkératose
  • Ulcères cutanés
  • Perte tissulaire
  • Cicatrice
  • Dyshidrose
  • Troubles des phanères avec un aspect de l’ongle modifié, le lit de l’ongle cyanique
  • Une prédisposition aux infections cutanées mycosiques
  • Œdèmes à température ambiante ou au froid
  • Troubles articulaires avec déformation des articulations, une raideur articulaire, de l’arthrose
  • Ostéoporose
  • Temps de cicatrisation
  • Apparition ou non de surinfection

Séquelles subjectives ressenties par le patient

  • Douleur au repos, à la marche, lors d’un choc minime, au froid
  • Arthralgies
  • Dysesthésies au froid (Anesthésie, hypoesthésie, hyperesthésie)
  • Dysesthésies permanentes (hypoesthésie, paresthésies)
  • Impotence fonctionnelle
  • Séquelles psychologiques

Critères de sécurité

Evènements indésiables (Evl)

Toute manifestation nocive survenant chez une personne qui se prête à la recherche biomédicale que cette manifestation soit liée ou non à la recherche ou au(x) médicament(s) expérimental (aux), aux dispositifs médicaux, aux produits sanguins labiles, produits du corps humains utilisés à des fins thérapeutiques, produits de thérapie cellulaire, produits cosmétiques ou de tatouage sur le(s) quel(s) porte cette recherche.

Effets indésirables (El)

Toute réaction nocive et non désirée à un médicament expérimental quelle que soit la dose administrée. Pour l’effet indésirable d’un dispositif médical ou d’un dispositif médical de diagnostic in vitro, toute réaction nocive et non désirée à un dispositif médical ou tout incident qui aurait pu entraîner cette réaction si une action appropriée n’avait pas été effectuée, chez une personne qui se prête à la recherche ou chez l’utilisateur du dispositif médical ou tout effet lié à une défaillance ou une altération d’un dispositif médical de diagnostic in vitro et néfaste pour la santé d’une personne qui se prête à la recherche.

Effet ou événement indésirable grave

L’effet ou événement grave est un effet ou événement indésirable ayant entraîné :

  • Le décès
  • La mise en jeu du pronostic vital
  • Une invalidité ou une incapacité importante ou durable
  • Une hospitalisation ou prolongation d’hospitalisation
  • Autres: tout effet indésirable jugé comme grave par le professionnel de santé, en particulier les événements nécessitant une intervention pour éviter l’une des conséquences notées ci-dessus, et certains résultats d’examens paracliniques.

Spécificités du protocole

  • Les effets secondaires prévisibles sont :
  • Les symptômes caractéristiques des barotraumatismes (otite barotraumatique, sinusite barotraumatique)
  • Les symptômes de maladie de décompression (douleurs articulaires, déficit neurologique, céphalées persistantes).
  • Les crises hyperoxiques
  • Les myopies et cataractes

Evènements non graves et soumis à déclaration immédiate
Tous les événements indésirables non graves et/ou les résultats d’analyse anormaux, définis dans le protocole comme déterminants pour l’évaluation de la sécurité des personnes qui se prêtent à l’essai clinique, doivent être notifiés au promoteur par l’investigateur, conformément aux modalités et délais de 24h.

Evènements graves à ne pas déclarer immédiatement
Sont recensés ici le plus exhaustivement possible les événements indésirables graves connus et attendus (événements liés aux interventions de l’étude) des différents produits expérimentaux et des examens pratiqués pendant l’étude.

Effet indésirable inattendu

L’effet inattendu est un effet indésirable dont la nature, la gravité ou l’évolution ne correspondent pas aux informations contenues dans le résumé des caractéristiques du produit, la brochure investigateur ou autre référentiel reconnu par les autorités.

La déclaration des événements indésirables sera effectuée conformément à la procédure interne des Hôpitaux Universitaires de Genève.
Les événements indésirables graves seront immédiatement notifiés, respectivement par l’investigateur au promoteur et par le promoteur à l’autorité compétente AFSSAPS.

En cas de survenue d’un événement indésirable, l’investigateur avertira le centre dans les délais : HUG Centre Régional de Pharmacovigilance des Hôpitaux Universitaire de Genève

En cas d’événements ou d’effets indésirables graves, le patient bénéficiera d’un suivi médical par l’investigateur jusqu’à guérison des symptômes. L’investigateur informera dans les meilleurs délais la personne responsable de la vigilance des essais cliniques pour la tenir informée de l’évolution de l’événement indésirable grave ou de l’effet indésirable grave.

Plus d’informations

Dernière mise à jour : 05/05/2017