Lexique des soins intensifs

 

 A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V  W   X   Y   Z

C

Chef de clinique
Médecin ayant acquis les compétences de spécialiste dans une spécialité de médecine. Supervise le médecin interne dans son activité.

Choc septique
Un état de choc septique est une situation grave qui apparait lorsqu’une infection bactérienne est responsable d’une diminution de la tension artérielle (pression sanguine) diminuant ainsi la perfusion des organes du corps. Tous les organes du corps peuvent souffrir de cette pathologie (dysfonction d’organe multiple).

Toutes les personnes avec une infection bactérienne grave sont à risque de développer un choc septique si cette infection n’est pas contrôlée. Certains patients sont cependant plus à risque de développer cette pathologie (personnes âgées, personnes avec un diabète, un cancer ou une diminution de l’immunité, par exemple). 

Le traitement consiste à contrôler l’infection, à maintenir la tension artérielle et la fonction cardiaque et à soutenir et pallier la fonction des organes dans l’attente d’une récupération.

 

I

Infection nosocomiale
Infection contractée au cours de l’hospitalisation. Un patient affaibli, bénéficiant de soins lourds et invasifs, est plus sensible aux infections.

Intubation
Procédure visant à assurer la respiration du patient par l’intermédiaire du placement d’un tube plastique dans la tachée (conduit apportant l’air aux poumons), ressortant au niveau de la bouche ou le nez et qui connecte les voies aérienne du patient au ventilateur (pompe d’air spécialisée) permettant de maintenir la respiration du patient.

intubation

Ce tube, remplaçant une partie des voies aériennes, est utilisé lorsque le patient ne peu plus maintenir ces voies aériennes ouvertes (perte de conscience, obstruction des voies aériennes) ou que le poumon ne peut plus remplir seul sa fonction (pneumonie sévère, par exemple). En général, le patient est endormi totalement durant la procédure de mise en place de ce tube, afin de faciliter la procédure et que celle‐ci soit confortable. Une fois le tube en place, il est possible que le patient soit réveillé et reste confortable.

 

M

Mesure de contention
Utilisation d’un moyen physique visant à restreindre les mouvements et les déplacements de votre proche. S’il est agité ou confus et que sa sécurité est en danger, cette mesure est prescrite de manière transitoire par le médecin, sous l’autorité du chef de service. Son objectif est de diminuer les risques de blessure et faciliter les soins. Elle fait l’objet d’une réévaluation régulière. Si vous êtes heurté par cette mesure, n’hésitez pas à en discuter avec les soignants.

Médecin adjoint du chef de service
Médecin spécialiste dans son domaine ayant acquis une expérience et participe au fonctionnement administratif du service, au développement scientifique et à l’enseignement médical. Supervise le chef de clinique.

Médecin interne 
Jeune médecin après avoir obtenu son diplôme de médecin en formation d’une spécialité médicale (médecine interne, anesthésie, cardiologie ou médecine intensive, par exemple).

 

S

Sédation
Administration de médicaments assurant le sommeil et le confort du patient pendant la durée de l’assistance respiratoire artificielle (ventilation).

 

T

Trachéotomie
C
anule placée au niveau du cou après ouverture de la trachée facilitant la respiration.

 

 

 

 

Dernière mise à jour : 07/02/2019