Utilisation et mode d’administration

Comment la morphine est-elle utilisée ?

La morphine doit être prise régulièrement et à heures fixes pour un soulagement efficace. La dose est adaptée en fonction de l’intensité de la douleur et de la situation de chacun. La douleur peut varier dans la journée et selon les activités. C’est pourquoi, vous avez à disposition des doses supplémentaires de morphine, appelées «doses de réserve».

Sous quelles formes existe-t-elle ?

Dans la mesure du possible, la morphine se prend par la bouche (voie orale). Elle se présente sous différentes formes: comprimés, capsules, gouttes, sirop, suspension.

La morphine peut également être administrée, si nécessaire, sous la peau (voie sous-cutanée) ou dans une veine (voie intraveineuse).

L’efficacité de la morphine est identique pour toutes ces voies d’administration.

Existe-t-elle sous forme de patch ?

La morphine n’existe pas sous forme de patch. Cependant, il existe des patchs antidouleurs contenant d’autres opioïdes ayant une efficacité comparable à la morphine. Grâce au dispositif, l’opioïde est libéré progressivement, ce qui permet une action antalgique prolongée.

Quelle est la différence entre les formes «rapide» et «retard» ?

Il existe deux types de préparation de morphine orale :

  • La morphine dite «rapide» : son effet débute environ 30 minutes après la prise et dure 4 heures.
  • La morphine dite «retard» : son effet débute environ 90 minutes après la prise et dure 8 à 12 heures.

La morphine «rapide» est utilisée pour adapter plus rapidement le traitement et pour les doses de réserve. Quand le traitement est adapté, la préparation «retard» permet de diminuer le nombre de prises quotidiennes de morphine.

ATTENTION
Pour obtenir l’efficacité optimale d’un traitement de morphine, respectez les doses et la fréquence de prise prescrites par le médecin. Si le soulagement de la douleur est insuffisant, signalez-le au médecin. Il pourra ainsi adapter votre traitement.

Dernière mise à jour : 30/04/2018