Evaluer vos douleurs

La douleur est une expérience avant tout personnelle, parfois difficile à exprimer. Même s’ils ne peuvent pas refléter tout ce que vous vivez, différents outils donnent des indications utiles pour votre prise en charge.

Pour mesurer de manière globale l’intensité des douleurs au moment présent, il existe principalement trois méthodes :

  • l’échelle numérique (vous attribuez une note de 0 à 10),
  • l’échelle visuelle analogique (vous positionnez le curseur sur une ligne),
  • l’échelle verbale simple (vous décrivez votre douleur à l’aide de mots simples).

Des outils pour évaluer la douleur des jeunes enfants, des personnes dans le coma ou ayant des troubles de la communicationEntre 0 et 10, combien avez-vous mal ?

Afin d’ajuster au mieux votre traitement, cette question vous est souvent posée. L’évaluation de vos douleurs est systématique et répétée, comme l’est la mesure de votre température et de votre tension artérielle.
 

 

+ INFO
Des outils sont à disposition pour évaluer la douleur des jeunes enfants, des personnes dans le coma ou ayant des troubles de la communication.

Comment aider les soignants à vous soulager ?

En exprimant ce que vous ressentez et en informant les soignants quand vous souhaitez une adaptation de votre traitement antidouleur, vous contribuez à personnaliser votre prise en charge. Ces données sont ensuite inscrites dans votre dossier. Elles assurent une meilleure transmission entre les différents professionnels.

Comment parler de votre douleur ?

Pour vous faire comprendre des soignants, apprenez à décrire vos douleurs. Vos informations leur sont précieuses et contribuent à mieux adapter les traitements à votre situation. Vous êtes l’expert-e de vos symptômes, de leur évolution dans le temps, de leurs répercussions sur votre humeur et sur vos activités. Vous connaissez les facteurs qui sont en mesure de les accentuer ou, au contraire, de les atténuer. Vous savez ce qui marche pour vous et ce qui ne fait aucun effet.

Comment décrivez-vous votre douleur ?

Est-elle permanente ? Intermittente ? Diffuse ? Irradiante ? Pénétrante? Migrante? Fulgurante? En étau? Etc.

Est-elle épuisante ? Inquiétante ? Supportable ? Angoissante? Obsédante? Gênante? Insupportable? Déprimante? Injuste? Etc.

Qui d’autre peut vous aider ?

Vos proches vous connaissent bien et sont souvent une source importante d’information pour les soignants à un moment où vous vous sentez plus fragile.

+ INFO
La douleur ne se voit ni sur une radio ni dans une analyse de sang. Dans tous les cas, l’équipe soignante vous écoute sans jugement et vous croit quand vous dites que vous avez mal.

Dernière mise à jour : 07/02/2019