Les HUG partagent leur savoir

Log pour la société

S’inscrivant dans la tradition humanitaire de Genève, les HUG ont à coeur de partager le vaste domaine d’expertise de leurs collaborateurs. Ces activités constituent un axe de leur plan stratégique.

Centres collaborateurs de l’OMS

Les HUG sont centres collaborateurs OMS dans 5 disciplines : enseignement thérapeutique appliqué aux maladies chroniques; vaccinologie; recherche et formation en santé mentale; sécurité des patients et prévention des infections, ainsi que télémédecine et cybersanté. Les centres collaborateurs de l’OMS sont des institutions ou universités désignés par le Directeur général de l’OMS pour mener des activités de soutien en faveur des programmes de l’Organisation.

Coopérations et transfert d’expertise

Depuis plus de 20 ans, les HUG s’investissent dans des projets de coopération et de transfert d’expertise, avec pour objectifs de :

  • faciliter l’accès à la santé et aux soins dans les pays émergents
  • améliorer l’état sanitaire de ces pays en renforçant les capacités et compétences de leurs professionnels de santé
  • élargir les compétences et la motivation des professionnels des HUG en leur donnant accès à des expériences nouvelles.

Domaines d’intervention variés

Les HUG sont mobilisés lors de catastrophe ou de crises aiguës dans le cadre de conventions avec la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) du Département fédéral des Affaires Etrangères, le CICR et Médecins sans Frontières (MSF). Les HUG assurent la direction médicale de l’aide humanitaire d’urgence de la DDC.

Des collaborateurs sont mis à disposition de missions de renforcement de l’assistance médicale aux victimes de situations d’urgence humanitaire ou de conflits. Dans le cadre de conventions avec les fondations Terre des Hommes et Sentinelles, les HUG accueillent des patients des pays du sud ayant besoin de soins hyperspécialisés.

Les HUG privilégient les projets de transferts d’expertise, en vue d’un développement des capacités médicales et soignantes locales.

Un financement participatif

Le financement de ces projets est assuré notamment par le fonds de péréquation constitué d’un prélèvement sur les honoraires de l’activité privée des médecins des HUG.

Les missions humanitaires et de coopération des collaborateurs

Chaque année, des collaborateurs des HUG partent dans le cadre de projets. Ainsi, en 2015, 71 collaborateurs ont pris part à 55 missions, totalisant 1’021 jours. Parmi eux, 4 collaborateurs sont partis dans le cadre de missions de longue durée avec le CICR et 7 avec MSF.

Quelques projets phares

Ebola : Un projet conjoint avec la DDC et MSF a été mené au Libéria et en Sierra Léone. L’objectif était de contribuer à définir les axes d’intervention prioritaires pour endiguer l’épidémie grâce à des traitements et des mesures de prévention, ainsi qu’à consolider les systèmes de santé des pays concernés. Parallèlement, les HUG ont développé un pôle de compétences à Genève. Ils ont collaboré avec l’EPFL à la production de tenues de protection pour les professionnels de santé en Afrique et ont participé à la validation d’un vaccin contre le virus conduite par l’OMS. 

Méningites bactériennes aiguës (MBA) au Cameroun : Les HUG ont contribué à la mise en place d’un réseau de surveillance et de vaccination des MBA au Cameroun visant à réduire le nombre de cas et la morbidité infantile, ainsi qu’à former du personnel médical et de laboratoire.

Dialogue Nord-Sud à Genève : Tous les deux ans, les HUG organisent le Geneva Health Forum (GHF), en collaboration avec l’Université de Genève. Créé pour favoriser les échanges entre les praticiens, les scientifiques et les politiques, ce congrès réunit près de 1’000 participants de toute la planète pour débattre de solutions innovantes pour améliorer l’accès aux soins et à la santé.
 

projet RAFTRAFT : depuis plus de 10 ans, le projet Réseau en Afrique Francophone pour la Télémédecine (RAFT) connecte les hôpitaux de brousse ou isolés à des médecins experts des villes, qui consultent à distance pour les cas difficiles ou la formation continue. RAFT, lancé par les HUG, favorise les interactions sud-sud plutôt que nord-sud. Des milliers de participants à travers une vingtaine de pays s’y connectent chaque semaine.

 

Dernière mise à jour : 29/01/2019