Soulager la douleur

Qu’elle soit provoquée par une maladie ou par une opération, la douleur peut générer une souffrance importante, tant physique que psychologique. Depuis 2003, les HUG poursuivent un programme institutionnel visant à améliorer l’évaluation, le traitement et le suivi de la douleur. Il s’intéresse également à la douleur induite par les soins.

L’un de ses axes d’action prioritaires vise à mobiliser et former les collaborateurs. En 2016, tous les nouveaux médecins et soignants (près de 700) ont reçu des informations ainsi que des outils d’aide à la prise en charge de la douleur. Deux cours ont été créés, l’un sur la douleur chronique et l’autre sur la douleur lors des soins. Une brochure répertoriant les médicaments antalgiques et les techniques visant à anticiper la douleur est distribuée et disponible sur Internet.

Le programme prévoit également d’informer et d’impliquer le patient dans la prise en charge de sa douleur. Il reçoit, pour ce faire, une brochure qui l’encourage à manifester sa souffrance et lui explique comment la soulager. 

Par ailleurs, les HUG ont lancé en 2017 un vaste programme de formation à l’hypnose clinique, destiné aux médecins et au personnel soignant. Le soignant détermine un objectif avec le patient: diminution de la douleur, de l’anxiété, par exemple, puis induit, par la parole, cet état de dissociation propre à l’hypnose. L’objectif est de former des soignants dans la totalité des unités dispensant des soins douloureux et de faire en sorte que, dans un premier temps, 10% du personnel médico-soignant soit formé.
 

Plus de 9’000 visites sur le site web du Réseau douleur en 2016

90% des patients considèrent que le personnel de l’hôpital a fait tout son possible pour calmer leurs douleurs et 90% ont obtenu un médicament contre la douleur dans un délai inférieur à 15 minutes.

Dernière mise à jour : 23/04/2018