Réduction des pneumopathies

Aux soins intensifs, la pneumonie associée à la ventilation mécanique (VAP) est l’infection nosocomiale la plus fréquente. Elle induit à la fois une prolongation de la durée de la ventilation mécanique, de la durée de séjour et une surmortalité.

Un programme intitulé GENOVAP combinant une mise à jour des recommandations de bonnes pratiques, formation du personnel, développement de nouveaux matériels et utilisation d’une nouvelle solution topique antibiotique a permis de réduire significativement l’incidence des VAP de 24 VAP par 1000 jours de ventilation à moins de 8. Ce programme a reçu le prix qualité des HUG en 2016.

 

Forte baisse des pneumopathies associées à la ventilation mécanique (VAP)

Forte baisse des pneumopathies associées à la ventilation mécanique (VAP)

Dernière mise à jour : 29/01/2019