Infarctus du myocarde : intervenir sans tarder

Le temps joue également un rôle essentiel dans la prise en charge de l’infarctus du myocarde, communément appelée « crise cardiaque ». Plus les soins sont donnés rapidement, meilleur est le pronostic vital. Pour accélérer les procédures médicales et sauver des vies, les HUG ont mis en place dès 2006 un système d’alarme pré-hospitalière ou alarme STEMI (ST Elevation Myocardial Infarction) qui accélère la prise en charge du patient et son accès direct à la salle de cathétérisme, sans passer par les urgences.

Grâce à l’alarme pré-hospitalière, plus de 95% des patients sont traités dans les 90 minutes suivant leur admission aux HUG, ce qui est un délai conforme aux recommandations internationales. A l’issue de leur traitement, les patients peuvent compter sur les différentes filières de réadaptation mises en place par les équipes de cardiologie.

En Suisse l’infarctus du myocarde provoque un décès toutes les trente minutes et constitue la cause directe de 40% des décès chez les personnes de plus de 65 ans.

Dernière mise à jour : 23/04/2018