Combattre les escarres

Lorsqu’un patient est alité ou immobilisé, le risque de développer une escarre est présent et peut être aggravé par la pathologie. En 2016, un patient sur deux hospitalisé aux HUG est à risque d’en développer une.

Les HUG ont mis en œuvre un programme baptisé « Zoom escarres ». Celui-ci prévoit la détection systématique des patients à risque, des mesures de prévention adaptées ainsi qu’un protocole de soins. La prévention passe par plusieurs mesures :

  • l’usage de matériel adapté (par exemple matelas à air dynamique, fauteuils équipés de coussins)
  • la mobilisation du patient
  • une alimentation adaptée
  • la formation du personnel soignant
  • une information au patient et à ses proches.

L’ensemble du personnel soignant renforce ses connaissances dans la détection des risques et la prévention des escarres au moyen d’une formation par e-learning.

La mise en œuvre de ce programme, initié par le centre plaies et cicatrisation, a réduit le taux d’escarres nosocomiales de 8% en 2014 à 6,4% en 2017. Ces actions préventives peuvent encore être renforcées afin de réduire le taux de prévalence ces prochaines années, malgré l’augmentation du nombre de patients à risque.

En 2017, cette démarche a été récompensée par le premier prix clinique des soins infirmiers décerné par B. Braun Médical SA.

Le taux d’escarres a baissé de 8% à 6.4% en trois ans

Dernière mise à jour : 23/04/2018