3. Moins de risques, davantage de confort

Prévenir les erreurs d’identité

Il peut exister des homonymies. A Genève, 17 personnes répondent au nom de Pierre Martin. Bien sûr, la date de naissance sert à compléter la procédure d’identification du patient. Afin de réduire le risque d’erreur d’identification, l’hôpital a élaboré des procédures qui commencent dès l’admission et se déclinent tout au long de l’hospitalisation, y compris au bloc opératoire.

Tout patient hospitalisé porte un bracelet d’identification qui contient un datamatrix (code-barres bidimensionnel) qui participe au renforcement du contrôle de l’identité. Lors des soins, la vérification de l’identité passe par une question ouverte au patient concernant son nom, prénom et sa date de naissance. La réponse du patient est comparée aux informations figurant sur son bracelet et dans le dossier médical. La lecture du datamatrix à l’aide d’un lecteur permet d’ouvrir directement le dossier électronique du patient.

bracelet d'identification

 

Dernière mise à jour : 29/01/2019