Finances

logo - chiffres

Les HUG terminent leur exercice 2016 avec un résultat net positif de 3.3 millions de francs, après prise en compte de la part à restituer à l’Etat, ce qui représente 0.2 % du total du chiffre d’affaires.
  

tableau - bilan 31 décembre

 

tableau - compte de fonctionnement Produits

tableau - compte de fonctionnement Charges

Financement

Nouveau contrat de prestationsfinancement

Le contrat de prestations liant les HUG à l’Etat de Genève a été adopté par le Conseil d’Etat et soumis au Grand Conseil pour la période 2016-2019. Ce contrat détermine les moyens financiers engagés par l’Etat ainsi que les prestations attendues des HUG.
Versée par l’Etat, l’indemnité monétaire est composée de trois enveloppes : la plus importante pour le fonctionnement, une autre pour la recherche et l’enseignement, la troisième pour les missions d’intérêt général. En 2016, l’Etat a versé 831,0 millions de francs pour le fonctionnement et 26,4 pour des investissements.

 

 

 

 

comptabilité analytiqueComptabilité analytique 

Enquête sur les temps de travail

Fin 2015, les HUG ont obtenu le label de qualité REKOLE® pour leur comptabilité de gestion. Entre deux certifications, les HUG doivent remettre à l’enquête la répartition des temps de travail entre les quatre activités principales déployées à l’hôpital :

  • activité clinique et formation continue
  • formation prégrade
  • formation postgrade
  • recherche.

Une enquête a été réalisée du 1er septembre au 31 octobre 2016. Elle a mis en lumière les taux d’activité dévolus à l’ambulatoire et à l’hospitalisation.

 

Evolution des recettesgraphique - évolution des recettes

En 2016, le total des produits a connu une augmentation de 4%, dont 1.9% lié à des produits exceptionnels 2.1% en comparaison avec l’exercice 2015.

En prenant en considération l’évolution liée à l’activité, les recettes médicales ont connu

  • une baisse de 3.3% pour les prestations hospitalières après une année 2015 qui comprenait une facturation exceptionnelle,
  • une hausse de 9.9% pour les soins ambulatoires.

Cette évolution reflète le haut niveau d’activité durant l’exercice écoulé, la justesse des mesures prises par les HUG en matière de rationalisation de l’utilisation des capacités d’accueil, d’optimisation de la fluidité du parcours patient et d’amélioration de l’exhaustivité de la facturation.

Entre 2012 et 2016, les recettes médicales des HUG (+25.1%) ont progressé plus rapidement que les charges de personnel (+10.8%). Sur la même période, l’indemnité de fonctionnement versée par l’Etat est restée stable (+0,4%).

 

54 % des produits

sont des recettes médicales ou d’autres recettes

 

TarifsTarifs  Hausse du point Swissdrg

Hausse du point Swissdrg

L’année 2016 a été marquée par une augmentation des tarifs négociés, une première depuis l’introduction des SwissDRG en 2012. Grâce à l’action conjointe des représentants des cinq hôpitaux universitaires suisses et des conseillers d’Etat genevois et vaudois, des conventions ont été conclues avec un tarif DRG à 10’650 francs, soit une augmentation de 250 francs par rapport à 2015.

 

 

 

Facturation Hausse du cost-weight moyen

Hausse du cost-weight moyen

Pour les séjours de 2016, le cost-weight moyen** facturé est de 1.21 points, par rapport à 1.17 en 2015. Cette bonne performance traduit l’accroissement de la lourdeur des cas traités ; elle témoigne aussi de l’amélioration de la qualité et de l’exhaustivité de la documentation et du codage. Cette hausse permet aux HUG d’optimiser leurs recettes.

 

 

* Avec les SwissDRG, un nombre de points est affecté à chaque hospitalisation, par exemple implantation d’une prothèse du genou et accouchement par voie basse. La valeur de point est négociée avec les assureurs. Le montant de la facture correspond au nombre de points multiplié par la valeur du point.
** A chaque APDRG correspond un cost-weight. Le cost-weight moyen est calculé sur l’ensemble des hospitalisations de l’hôpital, On additionne tous les costweights produits par l’hôpital, puis on divise cette somme par le nombre de cas traités.

 

Evolution des dépenses graphique - Evolution des dépences

En 2016, les frais de personnel ont augmenté de 4.9%. Cette hausse par rapport à 2015 s’explique principalement par une augmentation des effectifs, en lien avec la croissance de l’activité et l’intégration des Cliniques de Joli-Mont et Montana, et des charges sociales, avec une hausse exceptionnelle de la provision PLEND pour des départs anticipés. 

En ce qui concerne les charges médicales d’exploitation, elles affichent une hausse de 2.1% en lien avec une activité soutenue. Toutefois, ces charges supplémentaires sont couvertes par des recettes provenant de la facturation des médicaments et du matériel médical.

Si l’on compare la quote-part des frais de personnel au total des charges, on constate une légère augmentation de 75.5% en 2014 à 76.9% en 2016. Par contre, les dépenses de médicaments et de matériel médical affichent une stabilité remarquable, aux alentours de 10.6% en 2014 et 10.5% en 2016.

 

Les frais de personnel représentent

3/4 des charges des HUG

Dernière mise à jour : 21/11/2018