Historique du programme

L'oxygénation hyperbare en Suisse et aux HUG

En décembre 2008 l’Association Vaud-Genève a décidé de doter la Romandie d’un seul caisson hyperbare de haute technologie plutôt que de renouveler les deux installations du CHUV et des HUG devenues obsolètes,
Dans le cadre des répartitions d’activités entre les hôpitaux universitaires de Lausanne et de Genève, les prestations de médecine hyperbare sont concentrées, dès le 1er janvier 2009, sur le site des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

A cette date, la « Consultation de Médecine et Thérapie Hyperbare » (CMTH) est créée.
Cette consultation est rattachée au service des urgences (dirigé par le Professeur F. Sarasin) du Département de médecine de premier recours (sous la responsabilité du Professeur J-M Gaspoz). Sur un plan opérationnel, elle est dirigée par le Docteur J-Y Berney, médecin hyperbare de la Société suisse de médecine subaquatique et hyperbare (SUHMS).

Dès 2009, la capacité de la chambre (2 fois 8 places) et le personnel engagé permettent de prendre en charge des patients électifs (plaies diabétiques, lésions post-radiques…), ainsi que d’assurer les urgences 24/24.

En 2012, le Conseil médical d’Etablissement décide de soutenir la création d’un Programme de Médecine Hyperbare (PMH) en lieu et place de la CMTH, afin de favoriser la transversalité de cette discipline. Ce programme devrait aboutir à la création d’une Unité de Médecine Hyperbare.

Dernière mise à jour : 24/01/2019