Perfusion intraveineuse - Préparation et administration

GRESI : R. Alvarez. C. Guegueniat
Approuvé octobre 2014 par :
M. A. Laubscher, Directeur des soins HUG - Prof. P. Dayer, Directeur médical

Administrer des solutés, des médicaments dans un but thérapeutique ou diagnostique de façon continue par voie veineuse en déclive ou sur une pompe volumétrique, au moyen de flex ou flacons.

Compétences : infirmière diplômée.
Les ASSC sont autorisés à poser et surveiller des solutés physiologiques sans médicaments sur une voie veineuse périphérique en place.

Présentation des solutés :
• flex de 50, 100, 250, 500, 1000 ml ou plus.

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Définition
Indications
Risques
Prévention - précautions
Surveillance
Matériel
Déroulement du soin
Entretien du matériel - Elimination des déchets
Cas particuliers

 

Cadre de référence

Règles d'asepsie et d'hygiène hospitalière en vigueur dans l'institution (SPCI)

Principes d'asepsie et d'hygiène lors de soins liés aux abords vasculaires conventionnels (SPCI)
Entretien de la voie veineuse périphérique courte
Tableau des accessoires des voies veineuses
Soins, surveillance, entretien et ablation d'un cathéter veineux central
Formation cathéter veineux central
Pharmacie HUG

 

Définition

Administrer des solutés, des médicaments dans un but thérapeutique ou diagnostique de façon continue par voie veineusepar gravité ou sur une pompe volumétrique.

Présentation des solutés :

flex ou flacon.

 

Indications

Sur prescription médicale. 

 

Risques

  • Infections
  • Hématome
  • ­Extravasation, transudat
  • ­Phlébite
  • ­Sclérose de la veine
  • ­Nécrose
  • ­Lymphangite.

 

Prévention - précautions

  • Asepsie rigoureuse lors de la préparation du soluté à perfuser et de sa pose.
  • Lors de produits à ajouter choisir plutôt ceux en dose unique qu’en doses multiples.
  • Désinfection de toutes les surfaces à perforer.
  • Les PSL se posent seuls,pas d’autres perfusions par la même voie veineuse.
  • La préparation du soluté s'effectue juste avant son administration.
  • L'injection des médicaments dans le flacon de soluté doit se faire avant la pose de la tubulure.

Toujours coller une étiquette dûment remplie et signée sur le flacon de perfusion (nom du patient, service, type de perfusion, les adjonctions de médicaments, l'heure de la pose, le débit en ml et gouttes/min, l'heure de la fin, la durée de la perfusion, la date et la signature de l'infirmière qui a préparé la perfusion).
Il est recommandé que ce soit la même personne qui prépare et pose la perfusion.
Contrôler :

  • l'étanchéité du flacon
  • la limpidité ou l'homogénéité du liquide
  • la quantité de la solution
  • la date de péremption
  • la compatibilité des médicaments ajoutés et solutés à perfuser / aux allergies du patient
  • avant la pose : la bonne prescription pour le bon patient à la bonne dose, par la bonne voie, selon les bonnes modalités et au bon moment.

 

Surveillance

  • Le point de ponction
  • Le trajet veineux
  • Les douleurs locales
  • Vérifier la perméabilité de la veine
  • Contrôler fréquemment le débit, ml/heure ou nombre de gouttes minutes (tubulure normale 20 gouttes = 1 ml)
  • Surélever le membre où la perfusion est fixée
  • Faire une mobilisation passive du membre 2 à 3 fois par jour et surveiller l'intégrité de la peau si le membre perfusé est fixé sur une attelle.

 

Matériel

  • Le soluté prescrit
  • 1 tubulure
  • Les médicaments à ajouter
  • 1 transfert-set par flacon de médicament (uniquement pour le flex)
  • Seringues et aiguilles pour les médicaments en ampoule et les flacons de verre
  • Antiseptique alcoolique
  • Solution hydro-alcoolique pour les mains
  • Gants si risque de contact avec du sang et lors d'adjonction de certains médicaments
  • Compresses imbibées de chlorhexidine
  • 1 plateau
  • Etiquette pour identifier le flacon
  • 1 statif à perfusion
  • Gants non stériles.

 

 

Déroulement du soin

I. Adjonction de médicaments

  • Contrôler la prescription et l'identité du patient
  • Utiliser toujours le site d'adjonction
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Préparer les médicaments, les diluer 
  • Contôler la compatibilité des additifs la date de péremption
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Enlever la protection du site d'adjonction
  • Désinfecter le site avec les compressses imbibées de désinfectant alcoolique
  • Injecter le(s) médicament(s) l'un après l'autre, au moyen d'une seringue et d'une aiguille ou d'un transfert-set.
  • Mélanger en retournant plusieurs fois la préparation et s’assurer de la limpidité
  • Indiquer sur l'étiquette les médicaments ajoutés
  • Coller l'étiquette dûment remplie et signée sur le flex ou flacon.

II. Pose de la tubulure

  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Enlever la protection du site d'insertion
  • Désinfecter le site avec une compresse imbibée de désinfectant alcoolique
  • Préparer la tubulure et fermer la pince compte-gouttes
  • Introduire dans le flex le trocart de la tubulure bien à fond en le tournant car sa fixation est assurée par le tube intérieur qu'il doit perforer
  • Suspendre la perfusion
  • Remplir le stilligoutte en dessous de la ligne maximum 1/3
  • Ouvrir la pince compte gouttes
  • Purger soigneusement la tubulure
  • Fermer la pince compte-goutte et /ou le robinet à 3 voies
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • En présence d'un flacon de verre il faut ouvrir la prise d'air avant d'introduire le trocard de la tubulure dans le flacon afin de purger la préparation

III. Pose de la perfusion

  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Désinfecter le site de connection
  • avec une compresse imbibée de désinfectant 
  • Déconnecter l'ancienne perfusion ou enlever le bouchon
  • Désinfecter à nouveau le site
  • Connecter la nouvelle perfusion
  • Enlever les gants
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Régler le débit 
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique

IV. Changement de Flacon

  • Contrôler le flacon : si conforme à la prescription et correspond au nom du patient : vérifier l’identité
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Clamper la tubulure
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  • Désinfecter avec une compresse imbibée de désinfectant alcoolique le site d'insertion de la nouvelle perfusion
  • Retirer la tubulure du flacon vide, purger si nécessaire
  • Introduire le trocard de la tubulure en le tournant dans la nouvelle perfusion
  • Régler le débit
  • Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique

 

Entretien du matériel - Elimination des déchets

Elimination des déchets selon la procédure institutionnelle pour les déchets infectieux et/ou souillés par des liquides biologiques.
Conteneur pour objets tranchants/piquants.

 

Cas particuliers

Dans tous les cas d'accidents locaux stopper la perfusion, avertir le médecin et sur ordre médical choisir un autre site.
Si le soluté se trouble ou si un précipité apparaît, arrêter immédiatement la perfusion, avertir le médecin et transmettre l'information à la pharmacie.
En présence d'un DAVI (dispositif d'accès veineus implantable) le débit doit être supérieur à 7 gouttes/minutes pour éviter que le cathéter se bouche
Pour certains produits il est nécessaire de prendre des précautions telles que :

Tubulure opaque à la lumière et sachet plastique pour récipient
­Tubulure spéciale
­Port de gants et lunettes pour la préparation de produits toxiques.

 

Dernière mise à jour : 29/01/2019