Mesure de la pression artérielle humérale

GRESI : Mme R. Alvarez, N. Missilier-Peruzzo, F. Scherrer
PCI : D. Scalia
Dres : A. Péchère et A. Iten
Approuvé aout 2014 par :
M. A. Laubscher, Directeur des Soins HUG - Prof. P. Dayer, Directeur médical des HUG

La pression artérielle est la force exercée par le sang sur les parois artérielles.
La pression systolique est la pression dans les artères au moment de la contraction cardiaque.
La pression diastolique est la pression dans les artères pendant le relâchement du coeur.
Compétences : tout professionnel des soins au bénéfice d’une formation
L’entretien du matériel est soumis à des règles strictes en matière de prévention du risque infectieux  (Cf : chapitre entretien du matériel et élimination des déchets)

Imprimer le résumé

Cadre de référence
Définition
Indications
Risques
Prévention - précautions
   
1. MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE MANUELLE :

Matériel
Déroulement du soin pour appareil manuel
Entretien du matériel - Elimination des déchets

2. MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE AUTOMATIQUE (OSCILLOMETRIQUE) :

Matériel
Déroulement du soin pour appareil manuel
Entretien du matériel - Elimination des déchets

Cas particuliers

 

Cadre de référence

Mesures préventives d’infection hospitalière en vigueur dans l’institution (SPCI).
Paramètres vitaux chez l'enfant

Définition

La pression artérielle est la force exercée par le sang sur les parois artérielles.
La pression systolique est la pression dans les artères au moment de la contraction cardiaque.
La pression diastolique est la pression dans les artères pendant le relâchement du coeur.

Normes OMS chez l'adulte (>18 ans)
Il n'y a pas de frontière franche entre une pression artérielle normale et l'HTA (l'hypertension).
Le niveau de pression artérielle est lié quantitativement au risque cardiovasculaire.

Pression artérielle humérale en millimètre de mercure : mmHg Pression systolique (mmHg) Pression diastolique (mmHg)

PA optimale
PA normale
PA normale haute

 

Inf ou égale à 120
Inf ou égaleà 130
130 - 139

 

Inf ou égale à 80
Inf ou égale à 85
85 - 89

 

Stade 1 HTA
Stade 2 HTA
Stade 3 HTA
HTA systolique isolée

140 - 159
160 - 179
Sup ou =180
Sup ou =140

90 - 99
100 - 109
Sup ou =110

NB : l’unité en mmHg reste valide bien que la norme internationale préconise l’unité de mesure en kilopascals kPa (1mmHg = 0,133 kPa).
Par exemple 16 kPa = 120 mmHg
Normes OMS chez l'enfant  (Cf. : techniques pédiatriques "tek ped")

Types de tensiomètres (sphygmomanomètres) pour professionnels aux HUG :

Les tensiomètres à mercure sont progressivement remplacés par des tensiomètres automatiques afin d’éviter intoxications et pollution de l’environnement. Seuls quelques services (gynécologie-obstétrique, néphrologie, service d’hypertension, pédiatrie) peuvent continuer à les utiliser, comme outils de référence.

1. Tensiomètre manuel
Tensiomètres référencés HUG

  • Welch allyn Aneroïd

2. Tensiomètre automatique
Tensiomètre référencé HUG par exemple les Philips et le Microlife (à disposition prochainement)

Tensiomètre à mercure : appareil de référence pour tous les autres appareils uniquement dans les services spécialisés en HTA, tels que la néphrologie, la maternité, l’unité d’hypertension

Techniques décrites :

1. Mesure de la pression artérielle avec tensiomètre manuel.
2. Mesure de la pression artérielle avec un tensiomètre oscillométrique (automatique).

 

Indications

Surveillance d'un signe vital.
Mesure permettant de dépister et de surveiller une hypertension ou une hypotension artérielle.

 

Risques

Fausse mesure.

Prévention - précautions

  • Eviter de mesurer la pression artérielle au bras où se trouve une voie veineuse
  • Préférer les tensiomètres sur statif à roulettes, plutôt que les fixations au mur (placés trop haut).
  • Ne jamais mesurer la pression artérielle :
    - au bras où se trouve une fistule artério-veineuse.
    - à un bras hémiplégique
    - au bras du côté d’une mastectomie avec curage ganglionnaire
  • Les premières mesures se font aux deux bras, en cas de différence de moins de 20 mm Hg, procéder à une nouvelle mesure et noter la pression la plus élevée, garder comme bras de référence le bras où la pression est la plus élevée.
  • Si les mesures entre le bras droit et le bras gauche ont toujours une différence > 20 mm Hg, informer le médecin.
  • Afin d'avoir une mesure de référence quotidienne en milieu hospitalier, la pression artérielle devrait se prendre au moins 1 fois/jour.
  • En cas d'arythmie où il est difficile de repérer l'apparition et la disparition des bruits, répéter plusieurs fois la mesure de la pression dans la journée et faire une moyenne quotidienne et utiliser à ce moment un tensiomètre manuel.
  • Ne jamais regonfler la manchette en cours de dégonflage.
  • Procéder à un dégonflage complet et mobiliser l'avant-bras du patient avant de la regonfler.
  • Le patient doit être au repos au moins 5 minutes avant la mesure de la pression artérielle.
  • La manchette ne se met pas sur un vêtement car risque de fausse valeur
  • Chez le sujet âgé faire une mesure en position debout
  • En cas de doute s’il y a un risque infectieux, mettre une protection type papier Resard® entre la peau et le brassard
  • Pour les patients porteurs de BMR ou infectés avoir un brassard individuel pour toute la durée du séjour qui sera décontaminé après son départ.

 

1. MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE MANUELLE

Matériel

Solution hydro-alcoolique pour les mains
Antiseptique alcoolique éthanol 70 %  pour le stéthoscope
1 stéthoscope
1 tensiomètre manuel
La chambre à air de la manchette doit recouvrir les ¾ de la hauteur du bras ainsi que les 80% de la circonférence du bras pour assurer une compression efficace de l'artère humérale.
Chaque tensiomètre doit contenir  dans son panier une manchette standard et une manchette large. Au-delà de 33 cm de diamètre du bras, utiliser la manchette large :

  • petite : 7 x 18 cm (à utiliser lorsque la circonférence du bras est de 18 à 26 cm)
  • standard : 11 x 22 cm (à utiliser de 26 à  33 cm de circonférence du bras)
  • large (patient obèse) : 12 x 35 cm (à utiliser de 33 cm à 44 cm de circonférence du bras)
  • longue : 11 x 35 cm manchette longue pour patient obèse mais ayant un bras court

 

Déroulement du soin pour appareil manuel

  1. Le patient est calme et au repos 5 minutes avant la prise.
  2. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  3. Installer le patient confortablement, le plus souvent assis, dos appuyé, éventuellement couché. Si le patient est couché, son bras sera surélevé par un coussin afin d’être au niveau du cœur.
  4. Le patient ne parle pas durant la mesure.
  5. Dégager le bras de tout vêtement.
  6. Le poser sur un appui, muscles relâchés, paume de la main vers le haut.
  7. Mettre le brassard  qui doit couvrir les 3/4  du bras, 2cm au-dessus du pli du coude.
  8. Repérer l'artère humérale par la palpation.
  9. Poser le pavillon du stéthoscope sur l'artère humérale sans l'introduire sous le brassard.
  10. Gonfler la manchette jusqu'à disparition des bruits auscultatoires et gonfler encore de 20 mm Hg.
  11. Dégonfler lentement (2 mm Hg par seconde).
  12. Donner une lecture précise de la mesure à 2mm Hg près.

Pression systolique : apparition du premier bruit auscultatoire
Pression diastolique : disparition du dernier bruit auscultatoire

 

Entretien du matériel - Elimination des déchets

Pour le brassard l’une ou l’autre des manières de procéder suivantes afin d’éviter la transmission de micro-organismes :

  • Utilisation d’une protection imperméable pour brassard à tension : protège brassard adulte large DYASYS INTEGRA (1sachet =50 pièces N° article HUG 132145)
  • Nettoyage / désinfection avec un chiffon imbibé de DES-SUR® jusqu’à séchage entre chaque patient.
  • Utilisation de brassard individuel qui reste à la tête du lit du patient jusqu’à son départ
  • Si une immersion du brassard est nécessaire le faire tremper dans Deconex 53 Plus® 0.5% durant 60 minutes ou à 2% durant 15 minutes;  le rincer, le laisser sécher
  • Pour éviter la transmission des bactéries, un traitement des brassards entre chaque patient est à effectuer.

Pour le stéthoscope

  • Utiliser l’éthanol à 70 % pour la membrane du stéthoscope (la membrane peut se détériorer, prévoir alors de la changer)
  • Faire vérifier 1 fois par an les appareils par le service biomédical.

 

2. MESURE DE LA PRESSION ARTERIELLE AUTOMATIQUE (OSCILLOMETRIQUE)

Matériel

Solution hydro-alcoolique pour les mains
1 tensiomètre oscillométrique 

[Haut page]

Déroulement du soin pour tensiomètre automatique

  1. Le patient est calme et au repos 5 minutes avant la prise.
  2. Se frictionner les mains avec la solution hydro-alcoolique
  3. Installer le patient confortablement, le plus souvent assis, dos appuyé, éventuellement couché. Si le patient est couché, son bras sera surélevé par un coussin afin d’être au niveau du cœur.
  4. Le patient ne parle pas durant la mesure.
  5. Dégager le bras de tout vêtement.
  6. Le poser sur un appui, muscles relâchés, paume de la main vers le haut.
  7. Repérer l'artère humérale par la palpation.
  8. La chambre à air de la manchette doit recouvrir les ¾ de la hauteur du bras ainsi que les 80% de la circonférence du bras. Le brassard sera placé 2cm au-dessus du pli du coude
  9. Allumer le tensiomètre et enclencher la prise de la mesure. Retransmettre dans le dossier du patient une lecture précise de la mesure à 2mm Hg près.
  10. Eteindre l’appareil et le remettre à charger sur prise électrique. Les tensiomètres à pile lithium doivent être rebranchés systématiquement quand ils ne sont pas utilisés.

 

Entretien du matériel - Elimination des déchets

Pour le brassard : l’une ou l’autre des manières de procéder suivantes afin d’éviter la transmission de micro-organisme :

  • Utilisation d’une protection imperméable pour brassard à tension : protège brassard adulte large DYASYS INTEGRA (1sachet =50 pièces N° article HUG 132145) pour la mesure ambulatoire seulement
  • Nettoyage / désinfection avec un chiffon imbibé de DES-SUR® jusqu’à séchage entre chaque patient
  • Utilisation de brassard individuel qui reste à la tête du lit du patient jusqu’à son départ
  • Si une immersion du brassard est nécessaire le faire tremper dans Deconex 53 Plus® 0.5% durant 60 minutes ou à 2% durant 15 minutes ;  le rincer, le laisser sécher.
  • Pour éviter la transmission des bactéries, un traitement des brassards entre chaque patient est à effectuer.
  • Faire vérifier 1 fois par an les appareils par le service biomédical.

 

Cas particuliers

Obstétrique : la mesure de la pression artérielle se fait  assise chez la femme enceinte (le décubitus latéral gauche n’est plus obligatoire) et on utilise la phase IV de Korotkoff (assourdissement des bruits pour la mesure diastolique.)
Chez la femme enceinte ou chez l'enfant, les bruits ne disparaissent pas toujours, ils peuvent rester audibles jusqu'au dégonflage complet, dans ce cas la pression diastolique correspond au changement de tonalité (assourdissement : passage des bruits claqués aux bruits sourds). Prendre soin de noter que ce critère a été utilisé pour obtenir la pression diastolique.
Pédiatrie : chez l'enfant, la chambre à air de la manchette doit recouvrir les ¾ de la hauteur du bras ainsi que les 80% de la circonférence du bras.
Les normes pédiatriques sont à disposition au département de l’enfant et adolescent.