Pourquoi je tousse ?

Explications 

Anne Mornand « Arrête de tousser !... Mais je ne fais pas exprès ! » Parfois dérangeant, ce mouvement réflexe peu contrôlable est très utile pour dégager les poumons, explique la Dre Anne Mornand, pneumologue au département de l’enfant et de l’adolescent.

A quoi sert la toux ?
C’est un réflexe de protection qui sert à dégager les voies respiratoires. Les poumons sont en contact avec l’air qui provient directement de l’environnement extérieur. Donc, toute sorte de choses (poussière, virus, particules, etc.) peuvent s’y déposer et gêner la respiration. La toux sert à donner un bon coup de balai ou de « ventilo », quand c’est nécessaire.

Alors pourquoi on ne tousse pas tout le temps ?
Grâce à un système de nettoyage qui purifie l’air qu’on respire. Celui-ci se compose de cellules ciliées* qui tapissent les voies respiratoires (du nez jusqu’aux bronches) et de cellules qui produisent du mucus, une substance un peu collante qui emprisonne les impuretés. Ces dernières sont évacuées grâce au battement vers le haut des cils des cellules ciliées. Un peu comme sur un tapis roulant. C’est seulement en cas d’attaque extérieure plus importante (microbes, irritants, maladie, etc.) que le cerveau reçoit l’ordre de déclencher la toux.

Illustration toux

Comment ça marche ?
C’est un mécanisme réflexe. Cela veut dire que tu ne le contrôles pas la plupart du temps. Sur le plan physique, cela fonctionne comme un fusil à air comprimé. La glotte, une soupape qui contrôle l’accès aux poumons, se ferme. En même temps, les muscles du thorax se contractent. Résultat : l’air piégé dans les voies respiratoires est fortement comprimé. En relâchant d’un coup la glotte, il est violemment expulsé et entraîne les saletés avec lui.

 

Définition *
Les cellules ciliées sont présentes dans tout le système respiratoire. On compte environ 109 cils par centimètre carré. Ces derniers oscillent régulièrement de bas en haut. Ils évacuent ainsi les saletés à la vitesse de 13 millimètres par seconde

Quand faut-il s’inquiéter d’une toux ?
Comme tu l’as compris, la toux est un mécanisme de défense qui protège les poumons. Ce n’est pas une maladie. Mais elle peut signaler un problème notamment si elle dure plus de 3 ou 4 semaines, qu’elle s’accompagne de symptômes comme la fièvre, des difficultés à respirer, qu’elle gêne l’alimentation ou le sommeil. Dans ce cas, il faut consulter un médecin

Quelles sont les causes de la toux ?
Elles sont très nombreuses. De la fumée irritante, le froid, des poussières, un moucheron avalé par mégarde, un refroidissement (la cause la plus fréquente), une grippe, etc. peuvent causer la toux. Il s’agit plus rarement aussi de maladies graves comme la pneumonie, une coqueluche, de l’asthme ou une mucoviscidose – une affection qui touche les voies respiratoires

Toux grasse, toux sèche : quelle est la différence ?
C’est une question qu’on pose souvent. La réponse est simple : s’il y a des sécrétions, elle est grasse. Sinon, elle est sèche ou encore irritative ou non productive. C'est-à-dire qu’elle ne ramène pas de sécrétion.

Comment arrêter une quinte de toux ?
Il arrive en effet que l’on tousse beaucoup et longtemps sans pouvoir s’arrêter. Cela peut être douloureux et tu peux avoir peur si tu as l’impression de ne plus pouvoir reprendre ton
souffle. Il faut essayer de se calmer, de respirer plus lentement, plus doucement. Tu peux boire un peu d’eau et te moucher.

 

< RETOUR

Pour en savoir plus 

Mollo avec les sirops

Remèdes traditionnels, les sirops contre la toux sont en vente libre. La Dre Anne Mornand met toutefois en garde contre une utilisation irréfléchie de ces produits. Les sirops dits antitussifs agissent sur le centre qui contrôle la toux et sont proposés en cas de toux sèche. Mais ils sont déconseillés chez l’enfant. Les expériences ont montré que le miel (qui peut être donné dès un an, mais pas avant) est plus efficace. Ces sirops ne doivent pas être pris en cas de toux grasse, car ils empêchent la toux de faire son travail et les sécrétions risquent de rester dans les poumons. Mieux adaptés, des sirops qui fluidifient
les sécrétions sont parfois suggérés. Mais ils peuvent aggraver l’encombrement et entraîner des complications. Des mesures d’hygiène simples sont à privilégier dans tous les cas : se moucher le nez souvent, éviter la fumée de cigarette, bien boire, ne pas mettre trop de chauffage dans la chambre, etc.

Internet +

Arrêter de fumer ? Apprendre à allumer un feu de cheminée sans faire de fumée ? Ou tout savoir sur le fonctionnement des poumons ou encore l’apnée du sommeil ? De la prévention au conseil, le site internet de la Ligue pulmonaire suisse offre une foule d’informations utiles aux parents et aux enfants. Celles-ci se présentent souvent sous une forme audiovisuelle didactique et ludique. Le site fourmille également de renseignements pratiques et donne les coordonnées complètes ainsi que les horaires de toutes les ligues cantonales suisses.
Plus d'informations sur www.liguepulmonaire.ch

Lire +

Le p'tit dico des bobosLe p’tit dico des bobos
Nathalie Szapiro-Manoukian,
Olivia Sautreuil
Bayard Jeunesse, 2013

Le quotidien des enfants est ponctué de petits et gros bobos. Pas de panique ! Ce petit dictionnaire est là pour aider l’enfant à y faire face. Voici un ouvrage rassurant pour identifier les premiers symptômes et savoir comment réagir. Le chapitre «Je tousse » est consacré à ce phénomène. A partir de 7 ans.

 

Tousser, tousser et encore tousser
Ligue pulmonaire suisse

Cette brochure informe les parents sur les maladies des voies respiratoires, l'asthme et l'asthme allergique chez l'enfant. Elle fournit des conseils utiles et montre quand, lors de toux, d'autres examens sont nécessaires.

 

Le livre et le site sont conseillés par le Centre de documentation en santé qui met en prêt des ouvrages et se situe au CMU (av. de Champel 9) : T. 022 379 50 90,
> www.medecine.unige.ch/cds

< RETOUR

Dernière mise à jour : 14/10/2019