Les freins à la cicatrisation

Plusieurs facteurs sont susceptibles d’altérer le processus de cicatrisation :

  • L’infection, qui nécessite un traitement adapté. Consultez rapidement si votre plaie devient douloureuse, présente un écoulement important et une odeur nauséabonde.
  • Les problèmes vasculaires et les œdèmes, qui nécessitent un bilan angiologique. Par exemple, si vous souffrez d’une insuffisance veineuse, seule une compression par bandage de vos jambes associée aux soins peut guérir votre plaie. Pour éviter la récidive, le port de bas de contention peut vous être indiqué.
  • La persistance d’un point d’appui au niveau de la lésion.
  • Le tabagisme baisse les apports en oxygène et diminue le diamètre des vaisseaux (vasoconstriction), ce qui entrave le processus de cicatrisation. N’hésitez pas à faire appel à l’équipe soignante qui peut vous proposer soutien et différents moyens pour vous aider à arrêter de fumer.
  • Une dénutrition ou une alimentation pauvre en protéines et en énergie.
  • Certains médicaments ou traitements agissant sur le système immunitaire (immunosuppresseurs), les chimiothérapies, les anti-inflammatoires non stéroïdiens...
  • Des maladies associées comme le diabète (le contrôle de la glycémie est nécessaire pour une cicatrisation normale), l’insuffisance rénale ou hépatique, les déficits immunitaires...

SAVOIR +
Plusieurs brochures peuvent vous être utiles :

Dernière mise à jour : 08/02/2019