Autres types de plaies

 

Les escarres

Elles apparaissent lors d’une pression et/ou un cisaillement prolongés sur la peau et ses vaisseaux provoquant des lésions des tissus par manque d’oxygène. La macération et les frottements sont des facteurs aggravants. Si votre état de santé vous empêche de bouger et vous contraint de rester alité ou dans un fauteuil, le risque de développer des escarres est important.

L’escarre commence par une simple rougeur de la peau mais peut s’aggraver et abîmer les tissus en profondeur.

Que pouvez-vous faire ?

Bougez ou changez de position au minimum toutes les trois heures. Prévoyez du matériel adapté, par exemple un coussin, qui réduit les pressions s’exerçant sur le siège si vous devez rester en position assise.

Surveillez l’état de votre peau et consultez en cas de douleur ou de rougeur au niveau d’un point d’appui comme votre siège, vos talons...

Veillez à avoir une alimentation et une hydratation suffisantes.

SAVIEZ-VOUS ?
Une escarre peut apparaître rapidement, en moins de 3 heures.

 

Les ulcères

Ce sont des plaies très fréquentes situées principalement au niveau des jambes. L’origine peut être veineuse, artérielle ou mixte. Les ulcères nécessitent une prise en charge rigoureuse.

L’ulcère veineux : il est la conséquence d’une insuffisance chronique des veines. Les facteurs de risque sont l’âge, le tabagisme, la sédentarité, la grossesse, la constipation chronique, les thromboses veineuses profondes, les varices, etc.

L’ulcère artériel : il survient suite à une insuffisance artérielle. Les facteurs de risque sont essentiellement l’hypertension artérielle, le diabète, l’hypercholestérolémie et le tabagisme.

Traitement

Le traitement consiste à traiter l’insuffisance veineuse et/ou arté- rielle et ses complications. Parmi les mesures préconisées, citons une bonne hygiène de vie, une mobilisation adaptée, des soins de plaies spécifiques et une prise en charge pluridisciplinaire: angiologue, chirurgien vasculaire, physiothérapeute, dermatologue...

Que pouvez-vous faire ?

Dans la mesure de vos capacités, efforcez-vous de marcher le plus possible. En effet, la marche active la circulation sanguine et améliore l’oxygénation des tissus.

+ INFO
70% des ulcères sont liés à une insuffisance veineuse. La compression par bandage des jambes est indispensable pour guérir ce type de plaie.

 

Les plaies diabétiques

Ces plaies sont souvent une complication du diabète mal équilibré. Une perte de la sensibilité des extrémités associées à des problèmes vasculaires est à l’origine de l’apparition de plaies au niveau des membres inférieurs. De plus, ce contexte est à haut risque d’infection des lésions.

Que pouvez-vous faire ?

La prévention consiste à avoir une bonne hygiène des pieds : inspectez-les chaque jour en utilisant un miroir si besoin afin de dépister de manière précoce une lésion et ainsi éviter une infection. En cas de plaie, consultez sans tarder un professionnel pour effectuer des soins de plaie. Les autres mesures comprennent notamment le choix de chaussures adaptées et la prise en charge du diabète.

SAVOIR +
Pour les personnes diabétiques, un suivi une fois par mois chez le podologue est vivement conseillé.

 

Les plaies tumorales

Elles peuvent être causées par un cancer de la peau, des plaies chroniques qui se cancérisent ou des lésions métastatiques.

Que pouvez-vous faire ?

Une lésion apparemment bénigne mais qui ne guérit pas peut également être un début de tumeur. Plus tôt elle sera détectée meilleure seront les chances de guérison.

De même, si un de vos grains de beauté change d’aspect, de couleur, de forme il faut consulter un dermatologue pour le faire examiner.