Trou maculaire : Le déroulement de la vitrectomie

En général, la vitrectomie se déroule en ambulatoire et vous pouvez rentrer chez vous le soir même. Dans certains cas, une hospitalisation de un à deux jours est nécessaire.

Quelle est la durée de l’intervention?

Elle dure entre une à deux heures selon sa complexité.

Comment se déroule l’anesthésie?

La vitrectomie est le plus souvent pratiquée sous anesthésie générale. En cas d’anesthésie locale, une injection quasiment indolore est pratiquée autour de l’œil. Pendant l’opération, vous êtes conscient et ne ressentez normalement aucune douleur.

Avant l’intervention

Un bilan préopératoire est réalisé. Il consiste à faire un examen OCT, une prise de photos du fond de l’œil. Une rencontre avec votre anesthésiste est également prévue.

N’oubliez pas de signaler à votre ophtalmologue:

  • si vous supportez mal la position postopératoire «face vers le sol»
  • si vous êtes claustrophobe
  • si vous avez une infection en cours ou récente
  • les médicaments que vous prenez
  • vos allergies.

Prévoyez:

  • vos médicaments dans leur boîte pour 24 heures
  • une personne pour vous ramener chez vous et passer la première nuit à votre domicile.

Pendant l’intervention

L’intervention est pratiquée sous microscope. Vos paupières sont maintenues ouvertes avec un écarteur. Votre chirurgien peut être amené à modifier le plan opératoire en fonction de l’évolution de l’opération.

Après l’intervention

Au retour du bloc, vous êtes installé dans une chambre. Votre œil est protégé par un pansement.

L’équipe infirmière vérifie la position de votre tête et applique des gouttes de collyres ou une pommade pour prévenir les infections et l’inflammation.

Que pouvez-vous ressentir après l’intervention?

Certains effets peuvent se manifester. Ils ne sont pas systématiques et disparaissent généralement après trois ou quatre jours.

  • Douleurs à l’œil (brûlures /lancées).
  • Picotements.
  • Paupières enflées.
  • Impression de corps étrangers dans l’œil.
  • Nausées.
  • Maux de têtes.

Quelles sont les complications possibles?

Malgré toutes les précautions prises par votre ophtalmologue, certaines complications peuvent se produire.

  • Cataracte transitoire ou permanente: cette complication est la plus fréquente après une vitrectomie (plus de 50% des cas).
  • Trou maculaire non refermé ou non recollé à la paroi (10-15% des cas).
  • Décollement ou déchirures de rétine (5 à 20%).
  • Dommages à la macula.
  • Augmentation (jusqu’à 20-60% des cas) ou baisse (<10% des cas) de la pression dans l’œil.
  • Disparition trop rapide du gaz dans l’œil nécessitant une ré-injection.
  • Œdème maculaire (gonflement de la macula).
  • Passage d’huile de silicone devant votre iris (souvent non gênant).
  • Cristallin (environ 1%) ou cornée endommagés (rare).
  • Saignement dans l’œil (très rare).
  • Endophtalmie (infection très grave de l’œil) nécessitant une hospitalisation et un traitement en urgence (0,4%).
  • Perte de la vue voire de l’œil (rare)
Dernière mise à jour : 15/05/2019