Que sont les problèmes des voies lacrymales ?

Les problèmes des voies lacrymales peuvent être présents dès la naissance ou apparaître suite à des maladies ou des traumatismes.

Ils sont dus à un blocage ou à une ouverture, qui apparaît dans le système d’évacuation des larmes et dont les causes sont diverses telles que: infection, traumatisme, vieillissement, tumeur, etc.

Les problèmes des voies lacrymales sont à traiter rapidement. En effet, ils peuvent entraîner des complications dont certaines sont très graves comme la méningite ou la perte de la vision.

Quels sont les symptômes?

  • Larmoiement abondant: c’est le signe le plus courant. Il s’aggrave au contact du froid, du vent ou du soleil, et après un rhume ou une sinusite.
  • Sécrétions (œil «sale») ou pus dans les yeux.
  • Gonflement, rougeur, sensibilité et chaleur au bord ou autour de l’œil et du nez.
  • Infections répétées et régulières des yeux.
  • Vue légèrement trouble.
  • Larmes teintées de sang.
  • Fièvre.

SAVIEZ-VOUS ?
Les maladies des sinus sont à l’origine de 10% des problèmes des voies lacrymales.

Comment est posé le diagnostic?

Après les tests de routine, votre ophtalmologue procède à des examens pour détecter une production anormale de larmes.

Il observe ensuite vos yeux, vos paupières et votre nez avec une lampe à fente (sorte de microscope) pour localiser une infection ou une anomalie des voies lacrymales.

En cas d’infection, il prélève du pus pour l’analyser. Pour vérifier la présence d’un éventuel blocage, votre ophtalmologue injecte un liquide salé par les points lacrymaux. Il peut aussi introduire une sonde, sous anesthésie locale, pour contrôler s’il y a une résistance sur son passage. Un scanner permet ensuite de localiser précisément le blocage.

En cas de suspicion de traumatisme ou de tumeur, une imagerie peut être réalisée.

Dernière mise à jour : 15/05/2019