L'éviscération et l'énucléation oculaire

Brochure pour les patients : L'éviscération et l'énucléation oculaireCette page a pour objectif de vous aider à comprendre la prise en charge de l’éviscération et de l’énucléation.

Comment fonctionne l’œil?

L’œil ou le globe oculaire est construit un peu comme un appareil photo.

L’avant de l’œil est composé de la pupille et de l’iris qui régulent l’entrée de la lumière dans l’œil.

Cette lumière passe ensuite à travers des lentilles, dont le cristallin, qui ajustent la netteté des images sur la rétine.

Cette dernière est une membrane qui tapisse le fond de votre œil. Elle reçoit les images que votre œil est en train de regarder, puis les envoie par le nerf optique jusqu’au cerveau, qui les décode.

La sclère est une sorte de coque qui protège l’œil. Elle est recouverte par une fine membrane, la conjonctive. Finalement, six muscles extra-oculaires permettent de maintenir et de déplacer son œil.

le fonctionnement de l’œil

Qu’est-ce que l’éviscération et l’énucléation?

L’éviscération

C’est une opération chirurgicale qui vise à retirer le contenu du globe oculaire (cristallin, iris, rétine, corps vitré, etc.), tout en conservant la sclère.

L’énucléation

Cette opération consiste à retirer l’œil ou le globe oculaire de son orbite.

Pour ces deux chirurgies, les muscles oculomoteurs, les paupières, les cils, les sourcils, l’orbite et la peau aux alentours sont préservés.

Dans quel cas ces interventions sont-elles indiquées?

Dans certains cas, ces chirurgies restent le seul recours. Elles sont indiquées en cas de:

  • traumatismes graves tels que des accidents ou des brûlures
  • cancer de l’œil
  • œil non voyant qui s’atrophie (perd du volume)
  • risque pour l’autre œil par ophtalmie sympathique (la lésion d’un oeil va entraîner une inflammation de l’autre œil).

Votre chirurgien discute avec vous de l’intérêt de pratiquer une éviscération ou une énucléation.

Télécharger la brochure L'éviscération et l'énucléation oculaire

Dernière mise à jour : 09/08/2019