Effet des chimiothérapies sur les globules blancs

Le sang est composé de plusieurs types de cellules: globules rouges, globules blancs et plaquettes.

Les chimiothérapies agissent sur toutes les cellules du corps et les empêchent de se multiplier. Celles qui se multiplient très vite, comme les cellules du sang, sont les plus touchées et leur nombre diminue.

Cette baisse est variable. Elle peut être légère ou très importante en fonction des différentes combinaisons de produits administrées. Le nombre de vos cellules est contrôlé très régulièrement avec une prise de sang appelée «formule sanguine».

Les globules blancs

Les différents types de globules blancs protègent votre organisme contre les infections. Lorsque leur nombre baisse en dessous d’un certain niveau (neutropénie), vous risquez de contracter des infections plus facilement. Des comportements de prudence sont alors recommandés.

Si le nombre de globules blancs diminue trop, plus particulièrement les neutrophiles (valeur inférieure à 500 par mm3), on parle d’agranulocytose. Le risque infectieux est important et des mesures de protection doivent être prises et respectées. Dans certains cas, particulièrement si vous avez de la fièvre, l’équipe médicale décide de votre hospitalisation. Vous séjournez alors de quelques jours à plusieurs semaines en chambre individuelle afin de protéger votre organisme et contrôler le risque infectieux.

Dans certaines situations, l’oncologue décide de stimuler la croissance de vos globules blancs à l’aide d’injections.

Quelques conseils lorsque les globules blancs sont abaissés

  • Contrôlez votre température en cas de doute.
  • Signalez tout frisson ou sensation de fièvre.
  • Munissez-vous d’un flacon de désinfectant pour les mains et utilisez-le après chaque contact avec des objets dans des endroits publics (boutons d’ascenseurs, poignées de bus, WC, etc.).
  • Evitez les endroits très fréquentés comme les transports publics, les magasins, les restaurants, etc. ou portez un masque lorsque vous vous y rendez.
  • Choisissez les heures creuses pour faire vos courses.
  • Evitez les contacts avec les personnes malades.
  • Soyez prudents avec les enfants en bas âge et les écoliers. Ces derniers véhiculent souvent des rhumes, otites, toux, etc.
  • Evitez de vous occuper de la litière des animaux domestiques.
  • Préférez les aliments cuits, les fromages pasteurisés, les fruits lavés et épluchés et évitez les épices vendues au détail.
  • Stockez vos aliments dans un réfrigérateur et consommez des plats récemment cuisinés ou conservés au frais s’ils ne sont pas du jour.

En cas d’agranulocytose à l’hôpital

Des mesures de protection sont mises en place

  • Votre température est prise plusieurs fois par jour. De la fièvre ou des frissons sont les premiers signes d'alerte d'une infection.
  • Votre sortie de chambre est exceptionnelle et exige le port d’un masque ultra filtrant. Les fenêtres doivent rester fermées.
  • Vos visites, bien que conseillées, sont limitées à deux personnes à la fois.
  • Le personnel et les visiteurs portent masque et blouse et doivent se désinfecter systématiquement les mains.
  • Tout matériel entrant dans votre chambre est décontaminé chaque jour.
  • Lavez-vous les dents avec une brosse à dents souple pour ne pas agresser vos gencives.
  • Préférez le rasoir électrique et d’une manière générale évitez toute blessure.
  • Les plantes et les fleurs sont interdites.

+ INFO
Revues et livres sont autorisés à condition qu’ils soient neufs. Les ordinateurs portables sont désinfectés quotidiennement (l’hôpital dispose d’une connexion internet wifi). Vous pouvez personnaliser votre chambre avec des posters, des photos personnelles, etc.

Télécharger la fiche en format PDF Effets ds chimiothérapies sur les globules blancs

< RETOUR

Dernière mise à jour : 10/10/2019