La mort périnatale

La mort périnatale peut survenir en cours de grossesse, à la naissance dans les heures ou les jours qui suivent l’accouchement. Elle peut être spontanée ou décidée suite à la découverte d’une anomalie fœtale grave. De plus, pour certains parents, il s’agit parfois d’une première expérience de la mort.

Tout au long de la grossesse, les couples préparent une place à l’enfant à naître au sein de leur famille. Ils élaborent des projets et forment des rêves. Beaucoup de préparatifs se réalisent au cours de cette période. Plus la grossesse avance, plus ce futur bébé devient réel.

L’attachement des parents envers le bébé se fait graduellement et s’approfondit pendant toute la grossesse. Leur attachement repose sur les attentes, les espoirs, les rêves à l’égard de l’enfant.

A tort, les gens croient que le deuil suite à la perte d’un bébé que l’on a connu seulement quelques heures ou jours est moindre que celui d’un enfant plus âgé. Or, le sentiment de perte que les parents ressentent est aussi fort, aussi violent qu’après la mort d’une personne aimée depuis longtemps.

Plusieurs facteurs peuvent causer le décès du bébé: son extrême prématurité, des malformations d’origines diverses, certains accidents obstétricaux, ou des causes génétiques. Mais il arrive que le décès soit inexplicable et ceci peut être encore plus difficile à accepter. Beaucoup de parents ressentent de la culpabilité et ont tendance à se blâmer alors qu’ils n’ont commis aucune faute et ne sont en rien responsables de ce qui leur arrive.

<< RETOUR  A vous qui vivez la perte de votre bébé

Dernière mise à jour : 07/02/2019