Diabète gestationnel : La prise en charge

Pourquoi faut-il traiter le diabète gestationnel?

En raison du taux élevé de sucre dans votre sang, votre bébé produit davantage d’insuline afin de contrôler le niveau de glycémie et de stocker le sucre en excès. Ce phénomène augmente le risque de développer plusieurs complications tant pour vous que pour votre bébé.

Quels sont les risques?

Risques pour votre bébé

  • Un poids au-dessus de la moyenne, ce qui peut rendre la naissance plus difficile.
  • Une hypoglycémie (baisse anormale du glucose) à la naissance.
  • Un risque augmenté de diabète de type 2 à l’âge adulte.

Risques pour vous

  • Une pré-éclampsie (élévation de la tension artérielle et présence de protéines dans les urines).
  • Un accouchement prématuré ou par césarienne.
  • Le développement d’un diabète de type 2 plus tard dans la vie.

+ INFO
Une activité physique d’intensité modérée durant 45 minutes, effectuée trois fois par semaine, est recommandée et sans risque de complication fœto-maternelle.

Comment traite-t-on le diabète gestationnel?

Dans plus des deux tiers des cas, une modification des habitudes alimentaires et la pratique d’une activité physique régulière suffisent à gérer votre diabète. Si ces changements de style de vie ne suffisent pas, un traitement par insuline (insulinothérapie) est proposé.

Pourquoi pratiquer l’autocontrôle glycémique?

Il vous permet de vérifier votre glycémie au cours de la journée et d’adapter ainsi votre régime alimentaire ou votre insulinothérapie sur les conseils de votre médecin, votre infirmiere et de votre diététicien.

Mesurer la glycèmieComment et quand contrôler votre glycémie?

Pour mesurer votre glycémie, une goutte de sang suffit. Pour l’obtenir, vous devez vous laver les mains, bien les sécher puis piquer l’extrémité d’un doigt (éviter le pouce et l’index) à l’aide de l’auto-piqueur.

Le glucomètre mesure en quelques secondes le taux de sucre contenu dans la goutte de sang et affiche le résultat à l’écran. Effectuez les autocontrôles glycémiques quatre fois par jour: tous les matins à jeun et une ou deux heures après les trois principaux repas.

Cibles glycémiques en cas de diabète gestationnel

Glycémie à jeun: ≤ 5.3 mmol/l
Glycémie 1 heure après les repas: ≤ 8.0 mmol/l
Glycémie 2 heures après les repas: ≤ 7.0 mmol/l

+ INFO
Le carnet d’autocontrôle de vos glycémies vous permet de noter vos résultats. N’hésitez pas à ajouter des commentaires. Ce carnet est utile pour échanger avec votre soignant référent et adapter, si besoin, votre traitement.

Quels conseils diététiques?

Une alimentation adaptée a pour but notamment de normaliser la glycémie. Pour ce faire:

  • favorisez une alimentation équilibrée fractionnée en 3 à 6 repas par jour
  • ayez un apport en féculents (pain, pâte, riz, pomme de terre, etc.) aux repas principaux
  • privilégiez la consommation de produits riches en fibres (pain complet, légumineuses)
  • évitez les boissons sucrées, sodas et jus de fruits.

Les produits sucrés (pâtisserie, chocolat, biscuit) peuvent être consommés avec modération.

Des informations plus détaillées sur l’alimentation vous sont délivrées par votre diététicien-ne durant la consultation.

A quel moment un traitement médicamenteux est-il nécessaire?

Si malgré les changements de style de vie, les valeurs de glycémie restent trop élevées, vous débutez un traitement médicamenteux et êtes suivie par un diabétologue.

En quoi consiste-t-il?

L’insuline est le premier choix. Habituellement, une dose d’insuline de type «intermédiaire», le soir avant le coucher, suffit. Si les glycémies après les repas restent élevées, une insuline « rapide » couvrant les besoins d’insuline liés au repas sera prescrite.

+ INFO
Vous pouvez continuer à travailler tant que votre diabète est contrôlé de façon satisfaisante et que la grossesse le permet.

Dernière mise à jour : 05/07/2019