Les suites de l’intervention

 

Le jour même de l’intervention

Vous bénéficiez de soins rapprochés en salle de réveil avant d’être transféré dans votre chambre. L’équipe soignante répond à vos questions, coordonne et prodigue les soins liés à votre état de santé. 

Vous pouvez boire après votre intervention dès la reprise des bruits abdominaux (« gargouillis » ou flatulence). L’infirmière évalue régulièrement la douleur avec vous et ajuste votre traitement médical en fonction de son intensité. Néanmoins, n’hésitez pas à signaler toute douleur ou inconfort à l’équipe.

Pendant 48 heures, l’infirmière teste toutes les quatre heures, de jour comme de nuit, votre sensibilité et votre motricité au niveau des membres. 

Après l’opération, vous restez allongé sur le dos selon la prescription du chirurgien, puis un membre de l’équipe soignante vous aide à vous installer sur le côté en respectant la position ci-dessous.

position de détente

position de détente

 

Les premiers jours après l’intervention

Habituellement, vous pouvez manger dès le lendemain matin, après accord du neurochirurgien, en fonction de la reprise du transit intestinal. Selon l’avis du neurochirurgien, vous pouvez être installé dans le lit avec la tête légèrement surélevée (30 degrés) sans utiliser la potence du lit. Un contrôle radiologique (radiographie ou scanner) est effectué soit pendant l'acte opératoire, soit dans les 48 heures après l'intervention, mais toujours avant le premier lever. 

Lors du premier lever, une infirmière ou un physiothérapeute vous aide à vous asseoir au bord du lit puis au fauteuil. Ensuite, vous êtes accompagné jusqu’au lavabo pour faire votre toilette. 

Selon votre intervention, le médecin peut être amené à prescrire le port d’un corset ou d’une minerve afin de renforcer le maintien de la colonne vertébrale lors des mobilisations.

« Le plus douloureux les premiers jours, c’est le mouvement : se lever, bouger dans le lit ou s’asseoir était difficile. Les physios m’ont rapidement appris à me lever selon un protocole bien précis. Ils m’ont donné une brochure illustrée très bien faite pour visualiser les bonnes postures et éviter de solliciter les zones opérées. Au fil des jours, la douleur a bien été prise en charge. J’étais surveillé, y compris la nuit. »
Marc, 55 ans

 

Comment vous lever correctement du lit ?

Ces exercices ont pour objectif de protéger votre dos lors du lever. Il est important de les effectuer tout au long de votre rééducation.

En cas d’intervention sur les cervicales

Comment se lever correctement du lit

Comment se lever correctement du lit

Comment se lever correctement du lit

Comment se lever correctement du lit

En cas d’intervention sur les lombaires

Comment se lever correctement du lit

Comment se lever correctement du lit

Comment se lever correctement du lit

 

Du 3e au 6e jour après l’intervention

Vous pouvez prendre une douche (en veillant bien à ne pas mouiller le ou les pansements) et êtes aidé par un soignant pour l’hygiène de votre dos.

Le physiothérapeute vous accompagne pour marcher dans le couloir. Vous faites les exercices avec lui et il vous donne les conseils sur les gestes et/ou postures à adopter.

Exercices de tonification du tronc après une intervention lombaire

Les mouvements expliqués ci-dessous renforceront votre musculature postérieure du dos et abdominale.

Exercices de tonification du tronc après une intervention lombaire

Appuyez sur le lit avec votre tête, vos deux bras, votre pied gauche et votre jambe droite tendue en expirant puis relâchez l’effort en inspirant. Refaites le même exercice en appuyant avec le pied droit et la jambe gauche tendue. Répétez si possible l’exercice 10 fois de chaque côté.

Exercices de tonification du tronc après une intervention lombaire

Poussez avec la main gauche sur le genou droit en expirant, relâchez l’effort en inspirant. Refaites le même exercice de l’autre jambe. Répétez si possible l’exercice 10 fois de chaque côté. 

Dés que possible, le physiothérapeute vous accompagne pour monter et descendre les escaliers.