Neuromonitoring

Neuromonitoring intra-opératoire

Le neuromonitoring intraopératoire permet de surveiller le système nerveux central lors des opérations neurochirurgicales pour réduire les risques de déficits postopératoires.

Des fonctions essentielles, notamment les fonctions motrices, somato-sensorielles, auditives ou visuelles, peuvent ainsi être monitorées tout au long des interventions chirurgicales.

Ces mesures neurophysiologiques réalisées en continu permettent de détecter les premiers changements dus à des modifications encore réversibles du système nerveux, et ce, dans le but d'alerter le chirurgien afin qu’il puisse adapter sa stratégie opératoire pour éviter un déficit neurologique. 

Neuromonitoring intra-opératoire

Exemple de monitoring

Le neuromonitoring intraopératoire offre également des méthodes de localisation des zones et des voies fonctionnelles.

Indication

Le neuromonitoring intraopératoire est utilisé en neurochirurgie pour des résections de tumeurs cérébrales, des foyers épileptiques, des nerfs crâniens, de lésions du rachis ou encore pour la neurochirurgie vasculaire.

Aussi, différents enregistrements intracérébraux sont réalisés pour la neurochirurgie fonctionnelle (« deep brain stimulation », DBS).

Recherche

Le groupe développe de nouvelles techniques que ce soit pour le neuromonitoring de la vision, de la moelle épinière, de l’olfaction ou du langage.

Exemple de potentiels évoqués olfactifs.

Exemple de potentiels évoqués olfactifs.

Tout comme pour la vision, le neuromonitoring des aires et des voies cérébrales du langage est développé pour la chirurgie sous anesthésie générale.

Dans le cadre de ces recherches des collaborations avec l’industrie permettent des transferts de technologie concrets.

Equipe de neuromonitoringPublications scientifiques

Les publications scientifiques du Pre Colette Boex

Equipe de neuromonitoring

Rémi Tyrand (MSc), Nadia Bérard (MSc), Colette Boëx (Dr sc, PD), Dominique Conan, Christian Bech

Dernière mise à jour : 09/05/2019