Neurochirurgie vasculaire

La neurochirurgie vasculaire est un domaine complexe et hautement spécialisé de la neurochirurgie. Le service propose une consultation multidisciplinaire commune entre la neurochirurgie et la neuroradiologie. Son objectif est de répondre à toutes les demandes concernant le traitement non médicamenteux des maladies et malformations des vaisseaux cérébraux et leur suivi.

Les traitements sont discutés au colloque multidisciplinaire en collaboration étroite avec l’équipe de neuroradiologie interventionnelle qui réalise les traitements endovasculaires. Dans certains cas, des traitements combinés sont proposés, toujours avec l’objectif de maximiser la sécurité du patient.

Les maladies et malformations

La neurochirurgie vasculaire traite les maladies des vaisseaux sanguins dans et autour du cerveau telles que des anévrismes, des malformations artérioveineuses (MAV), des fistules durales ou encore des cavernomes.

  • Les anévrismes, habituellement asymptomatiques, sont des dilatations localisées de la paroi des artères aboutissant à la formation d’une « poche » de sang.  Si l’anévrisme se rompt, les patients présentent des maux de tête très importants, accompagnés parfois de troubles neurologiques. En cas de rupture, un traitement en urgence doit être entrepris,  par voie endovasculaire (cathéter) ou chirurgicale, en fonction notamment de la localisation et de la taille de l’anévrisme.
     
  • Les malformations artérioveineuses (MAV) sont des connexions anormales entre des veines et des artères. En raison de la différence de pression sanguine entre ces deux types de vaisseaux, un nidus se forme, à savoir une sorte d’entrelacement des vaisseaux comme une pelote de laine.  Les MAV peuvent provoquer des saignements ou des crises d’épilepsie. Selon les cas, elles sont traitées par radiochirurgie, par voie endovasculaire (cathéter) ou chirurgicale (résection de la lésion).
     
  • Les fistules durales sont également des connexions anormales entre des artères et des veines. Dans ce cas, ces dernières se trouvent dans la dure-mère (enveloppe du cerveau) et sont appelées sinus veineux. Elles peuvent donner lieu à des saignements ou des crises d’épilepsie. Selon les cas, elles sont traitées par voie endovasculaire (cathéter) ou chirurgicale (résection de la lésion).
     
  • Les cavernomes, généralement asymptomatiques, sont des malformations des veines. Ces lésions peuvent engendrer des saignements ou des crises d’épilepsie. Un traitement chirurgical peut être envisagé en cas de symptômes.

Equipements à la pointe

Le service dispose d’une salle d’opération spécifique qui permet une visualisation très fine des vaisseaux. Pour les patients, c’est une  garantie de sécurité supplémentaire. De plus, l’équipement de cette salle offre la possibilité de combiner plusieurs traitements.    

Equipes spécialisées

Les neurochirurgiens et neuroradiologues  interventionnels sont entourés d’une équipe spécialement formée. Ensemble, ils assurent les conditions maximales de sécurité pendant l’opération, grâce notamment à une surveillance continue des fonctions neurologiques (neuromonitoring). Puis, une équipe spécialisée du service des soins intensifs surveille les patients durant la première nuit après l’intervention. Par la suite, les patients sont pris en charge dans l’unité de soins du service de neurochirurgie avant de pouvoir rentrer à domicile.