Neurochirurgie fonctionnelle

La neurochirurgie fonctionnelle vise à ajuster les fonctions des réseaux neuronaux impliqués dans le mouvement, la spasticité, la douleur ou le comportement. Par la modulation de certains groupes de neurones, le chirurgien peut augmenter ou diminuer leur activité à des fins thérapeutiques.

Stéréotaxie

Il s’agit d’une technique utilisée en neurochirurgie pour atteindre de manière précise des zones difficilement accessibles du cerveau. Elle permet de  procéder à des biopsies cérébrales profondes, effectuer une radiothérapie focale de haute précision, ou implanter des électrodes cérébrales profondes.

Stimulation cérébrale profonde

Cette approche a d’abord été employée pour les troubles du mouvement comme dans la maladie de Parkinson. Plus récemment,  elle a apporté la preuve de son efficacité dans des cas précis lors de troubles psychiatriques tels que le syndrome de la Tourette, les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et la dépression. La stimulation cérébrale profonde est utilisée aux Hôpitaux Universitaires de Genève, grâce à la collaboration multidisciplinaire avec le service de neurologie.

Chirurgie de la douleur

La douleur peut être soulagée chirurgicalement si elle est d’origine neurologique.  C’est le cas pour certaines maladies  telles que la névralgie du trijumeau si elle répond mal à un traitement médicamenteux. Plusieurs techniques peuvent être utilisées comme les ablations ou la modulation de partie spécifique du système nerveux.

Traitement de la spasticité

La spasticité est un trouble du système moteur caractérisé par des contractions involontaires des muscles. Elle peut survenir dans le cadre de nombreuses pathologies cérébrales et spinales (colonne vertébrale). La mise en place d’une pompe à Baclofène intrathécal permet de diminuer les symptômes et favorise la fonction neuromusculaire.

Radiochirurgie

La radiochirurgie est une technique non invasive. Elle permet de traiter des tumeurs bénignes, des métastases cérébrales et certaines malformations artérioveineuses sans avoir recours à un geste chirurgical.  A l’aide d’un faisceau de rayons, elle consiste à irradier de manière très précise la zone concernée du cerveau. Avant chaque radiochirurgie, une discussion multidisciplinaire a lieu pour garantir un traitement optimal.

Dernière mise à jour : 24/10/2018